AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM EST FERME ; RENDEZ VOUS SUR GET BACK TO GOLD>

Partagez|

get out and get gone, this town is only gonna eat you ◦ johan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Cecy R. Henstridge
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 298
∞ Avatar : amber heard, la divine.
∞ Ici depuis le : 15/06/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : de dépenser l'argent de papa sans compter.
∞ Côté coeur, je suis : les ennuis.
MessageSujet: get out and get gone, this town is only gonna eat you ◦ johan. Sam 25 Juil - 23:28


♢♢
"i stepped out with heavy
heart to bail you out again,
oh those things you do."
------------------------------

Malheureusement pour moi, mon père m'obligeait à passer la journée au club de golf avec lui ainsi que certains de ses amis. Soit disant pour passer du temps ensemble. Sauf que le fait d'avoir une jolie blonde à ses côtés l'aidait sans doute d'avantage à obtenir des mises sur ses précieux chevaux de course. Ça n'avait, en vérité, pas grand chose à voir avec le fait de passer un moment en famille. En fait, ça avait été comme ça depuis aussi loin que je puisse me souvenir. Mes parents n'avaient jamais réellement montré de marques d'affection autre qu'intéressées à l'égard de mon frère et moi. Néanmoins pour une fois, je décidais de m'exécuter sans rechigner. J'enfilais une jolie robe cocktail blanche et me préparais quelques instants avant de rejoindre mon paternel dans sa voiture. Ce dernier me fit un topos des choses à faire et ne pas faire devant ses amis. Certes, j'avais vingt-cinq ans, mais après toute l'humiliation publique que j'avais pu lui causer auparavant, il préférait prendre ses précautions.
Une fois arrivé sur place, mon père rejoignit rapidement ses amis qui étaient assis sur une terrasse du club, prenant l'apéritif. Je saluais chacun d'entre-eux. Certains me regardaient comme si j'étais une friandise, c'était à en donner froid dans le dos. Les hommes se mirent à boire, discuter mais aussi plaisanter pendant près d'une heure et demie. Pour être totalement franche, je me faisais franchement chier. En plus de ça, je n'étais pas autorisée à boire une seule goutte d'alcool pour faire passer le temps un peu plus vite. Suite à cela, mon père et ses amis se levèrent finalement de table afin de se préparer pour se rendre sur les terrains. « Bon... Je t'épargne les parties de golf ennuyeuses. Tu peux m'attendre ici si tu veux. Surtout, tu ne commandes rien au bar! » murmura mon père à mon oreille. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres. « Promis. Amuses-toi bien. » Ce dernier déposa un baiser sur ma joue, puis s'en alla sur une de ces petites voiturettes qui étaient garées là. Une fois qu'il fut parti, je me hâtais de sortir mon paquet de cigarettes de ma pochette. Sourire à des blagues pas drôles pendant pas loin de deux heures m'avait donner envie de m'en griller une plus que jamais.
Lorsque celle-ci fut consumée, je me dirigeais vers le bar, bien que mon père me l'ait interdit. Ce n'était pas un simple martini qui allait me faire replonger dans les drogues les plus planantes. Cependant, je ne m'attendais pas à y apercevoir Johan, mon ex petit-ami, assis au comptoir. J'avais un choix à faire, celui de m'en aller et d'ignorer sa présence, ou bien mon favoris, celui d'aller à sa rencontre pour pourrir encore un peu plus sa vie. J'optais pour le second. « Johan... Je ne savais pas que tu t'étais mis au golf. » lançais-je en m'approchant de lui, un léger air sournois sur le visage. « Joli pull au passage. » ajoutais-je ensuite en tirant légèrement sur le petit pull à losange qu'il portait. Le genre de pull typique des golfeurs. Ce n'était pas très méchant, c'était même plutôt mignon, mais j'en étais encore à l'échauffement. Pour dire vrai, je ne savais pas vraiment si c'était simplement une question d'ego ou bien si le jeune homme avait réellement heurté mes sentiments, mais je ressentais le besoin de me venger, et encore pour un moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johan A. Rooney
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 154
∞ Avatar : sam claflin.
∞ Ici depuis le : 27/06/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : cuisinier.
∞ Côté coeur, je suis : célibataire.
MessageSujet: Re: get out and get gone, this town is only gonna eat you ◦ johan. Mar 4 Aoû - 14:42




Loving you is a bloodsport!
Fighting in a love war
Cecy R. Henstridge et Johan A. Rooney
₪₪

Lorsque j'habitais à Londres, je n'allais pas souvent faire des parties de golf, et pourtant j'adorais ça, mais j'avais moins souvent l'occasion d'en faire à cause du temps à tendance pluvieuse. A cause de la pluie, les terrains étaient souvent engorgés d'eau et donc ce n'était pas très pratique pour jouer. Cependant, j'avais souvent eu l'occasion d'en faire durant mes voyages, que ce soit en Ecosse où d'ailleurs se trouve les plus beaux terrains, en France, en Suisse ou bien ailleurs.  En tout cas, j'aimais beaucoup cela, et c'est pourquoi j'avais investi dans mon propre kit de golfe, avec des balles à mon nom et tout ce qui va avec. J'emportais ce dernier partout, et c'est pour cette raison qu'il était bien évidement avec moi depuis mon déménagement dans les Hamptons. D'autant plus qu'il y avait quand même de superbe terrain tout près de ma villa, je pouvais donc en profiter très souvent.
Aujourd'hui, j'avais décidé de sortir, et d'aller jouer un peu car cela me manquer beaucoup. J'enfilais donc ma petite tenue spécial golfeur, soit mon petit pull à carreaux, et mon petit pantalon blanc. Je l'avoue, tout cela était un peu cliché mais, quelques fois, j'aimais être le cliché de moi-même. J'attrapai mon sac avant de quitter ma villa dans les Hamptons Bay. Le terrain ne se situait pas très loin de mon quartier, mais j'avais tout de même besoin de prendre ma voiture pour m'y rendre. Un fois là-bas, étant un habitué du coin, je me fis gentiment accueillir par du personnel. Ils prirent en charge ma voiture, tandis que je rentrais dans le club.
Avant de jouer, j'avais bien envie d'un petit verre au bar, c'est pourquoi je déposais mon sac dans un casier sécurisé, avant de me rendre près du bar pour commander un verre. On me servit un cocktail et je pris place sur l'un des hauts tabouret qu'il y avait juste devant le comptoir. Soudain, alors que je sirotais tranquillement mon cocktail, quelqu'un s'approcha de moi. « Johan... Je ne savais pas que tu t'étais mis au golf. » entendis-je en plus de sentir un présence. Je me retournai alors vers cette voix avant de comprendre qu'il s'agissait de Cecy. J'affichai un petit sourire pour faire bonne figure, même si en réalité sa présence ne m'enchantait pas vraiment. Après toute les crasses qu'elle m'avait fait subir avant et après notre rupture, moins je la voyais mieux je me portais. Mais je décidai tout de même de lui laisser le bénéfice du doute, qui sait cette fois elle n'allait pas trop être désagréable. « Joli pull au passage. » elle ajouta à sa première remarque. Je savais pertinemment que ce n'était pas sincère, elle se moquait déjà de moi. Mais je ne lui en tenais pas rigueur car après tout dans cette tenue, tout mes amis se moquait de moi. Et malgré ça, j'aimais beaucoup ce pull de golfeur, j'y tenais car c'était un vieux cadeau de mon grand père, aujourd'hui décédé. « Merci bien ! » lui répondis-je alors en jouant de sa petite moquerie. « Je ne savais pas que tu t'y étais mis non plus figure toi. Tu aurais du m'en parler, ça nous aurait fait au moins un point en commun lorsqu'on sortait ensemble. » dis-je avec un léger sourire ironique sur le visage. Finalement, même si j'avais envie de laisser une petite chance à Cecy, je ne pouvais m’empêcher d'être un peu sec dans mes réponses. C'était sans doute ma colère, après tout ce qu'elle m'avait fait subir, qui souhaitait s'exprimer.
CREDITS IMAGES: ICI ○ CREDITS FICHE: ROMANE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecy R. Henstridge
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 298
∞ Avatar : amber heard, la divine.
∞ Ici depuis le : 15/06/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : de dépenser l'argent de papa sans compter.
∞ Côté coeur, je suis : les ennuis.
MessageSujet: Re: get out and get gone, this town is only gonna eat you ◦ johan. Jeu 13 Aoû - 18:40


♢♢
"i stepped out with heavy
heart to bail you out again,
oh those things you do."
------------------------------

Je ne savais pas vraiment pourquoi, mais la plupart des hommes riches se sentaient comme "obligés" de pratiquer ce sport qui est le golf. Connaissant bien le Shinnecock hills golf club, je pouvais certifier que la plupart des propriétaires des plus belles demeures de la Côte Est se rendaient au moins une fois par semaine ici. Même les plus jeunes d'entre-eux. Johan n'était pas le premier ex que je croisais sur les lieux, et probablement pas le dernier. Cependant, dans son cas, j'étais très étonnée de le trouver ici. Jamais il ne m'avait parlé d'une quelconque passion pour le golf. Cela étant dit, même à l'époque, il ne me parlait pas de grand chose. C'était d'ailleurs probablement une des raisons pour lesquelles je lui en voulais encore; il n'avait jamais rien partagé avec moi.
En le voyant seul, assis au bar du club, je n'avais pu m'empêcher d'aller troubler sa tranquillité en engageant la conversation. J'étais coincée ici pour de longues heures encore, alors autant les occuper. « Merci bien !, lança tout d'abord mon ex petit-ami suite à ma petite remarque sur son pull de golfeur. Je ne savais pas que tu t'y étais mis non plus figure toi. Tu aurais du m'en parler, ça nous aurait fait au moins un point en commun lorsqu'on sortait ensemble. » continua t-il pour souligner ce que j'avais dit juste avant sur un ton ironique. Je dois avouer qu'il démarrait fort cette fois-ci. C'était bien la première fois qu'il m'attaquait de cette manière. Cette après-midi risquait d'être plus intéressante que je ne l'avais imaginé. « Encore fallait-il que tu sois prêt à m'écouter. » rétorquais-je en simplement, un faux sourire sur le visage. Je me tournais ensuite vers le barman pour commander un thé glacé. Je ne voulais surtout pas donner à Johan la satisfaction de craquer devant lui. Je l'avais fait de nombreuses fois lorsque nous étions ensemble, et ça n'apportait rien de bon. En général, je passais pour l'hystérique qui buvait bien trop, et lui pensait n'avoir rien à se reprocher. Bon, il est vrai que je lui en avais fait baver. Entre les crises de jalousie, ma paranoïa constante, mes caprices en tout genre et les humiliations publiques, Johan avait probablement eu sa dose. Néanmoins, que voulez-vous faire face à une homme qui ne vous regarde même pas, si ce n'est tenter de vous faire remarquer par tous les moyens? Lorsque nous étions ensemble, j'avais toujours eu ce sentiment de n'être rien d'autre qu'une plante verte. Comme une jolie décoration destinée à rendre son monde un peu plus joli, et rien de plus. Aujourd'hui encore, je ne savais pas si il était tout simplement comme ça naturellement, ou si je n'avais jamais réellement compté pour lui.
Au bout de quelques minutes, le serveur m'apporta mon thé glacé que je commençais à siroter instantanément. Je reposais ensuite mon regard sur Johan. « Sinon, ta vie, toujours aussi ennuyeuse? » En vérité, c'était un moyen détourné d'avoir de ses nouvelles. J'étais assez curieuse. Peut-être qu'aujourd'hui je le haïssais, mais il fut tout de même un temps où j'avais l'impression que mes sentiments envers lui étaient réels. Même si il m'avait fait du mal, il n'en restait pas moins une bonne personne, dans le fond.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johan A. Rooney
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 154
∞ Avatar : sam claflin.
∞ Ici depuis le : 27/06/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : cuisinier.
∞ Côté coeur, je suis : célibataire.
MessageSujet: Re: get out and get gone, this town is only gonna eat you ◦ johan. Mar 18 Aoû - 17:22




Loving you is a bloodsport!
Fighting in a love war
Cecy R. Henstridge et Johan A. Rooney
₪₪

En arrivant au Shinnecock hills golf club, un voiturier pris en charge ma voiture, et un autre membre du personnel m'aida à porter mon kit de golf. Je n'étais pas vraiment le genre de personne à se laisser servir, même si il fallait bien avouer que quelques fois c'était bien agréable. Mais, au fond cela me dérangeait un peu, c'était d'ailleurs l'une des nombreuses raisons pour lesquelles j'avais quitté la maison familiale à Londres, je ne supportais plus tout ce service qui s'offrait à moi tous les jours. J'avais le sentiment de ne plus rien pouvoir faire tout seul. Et même si j'avais toujours du personnel chez moi, dans les Hamptons aujourd'hui, il avait été nettement réduit. Notamment au niveau de la cuisine, je pouvais maintenant exercer ma passion, mon métier librement sans que mes parents me rappellent que ce n'était pas mon rôle, et que l'on avait un cuisinier pour ça. Enfin, bien que je n'aimais pas trop ça, je me laissai tout de même me faire servir ce jour là, au club.
Avant d'aller jouer, je décidai d'aller boire un verre au bar. On apporta alors mon sac de golf dans un lieu sécurisé ou j'étais sûr que personne ne me le volerait, parce que mine de rien ça coûtait très cher. Au bar, je demandai un cocktail au serveur qu'il me servit rapidement. Très vite, Cecy, l'une de mes ex-petites amies, vint me rejoindre sur le comptoir du bar et après m'avoir lancé que j'avais un joli pull, sans doute ironiquement, elle me dit qu'elle ne savait pas que je m'étais mis au golf. Je lui répondis alors que je ne savais pas non plus pour elle et qu'on aurait du en parler puisque cela nous aurait fait au moins un point commun. « Encore fallait-il que tu sois prêt à m'écouter. » rétorquait-elle. « Evidemment ! » dis-je dans un soupire suite à sa remarque. Cecy était toujours la première lorsqu'il s'agissait de se faire plaindre. Combien de fois avais-je entendu, même auprès de mes propre amis, quelle horrible personne j'avais été envers elle, quel affreux petit ami j'avais été... En réalité, Cecy aimait simplement par dessus tout être le centre de l'attention, et en réalisant que je ne pouvais pas lui donner ce dont elle rêvait elle avait préféré aller se plaindre auprès de mes amis, plutôt que de prendre sur elle et de se remettre en question. Aujourd'hui encore, après tant d'années, elle arrivait à me faire passer pour le méchant dans l'histoire, alors que selon moi on avait tous les deux des torts. Bien sûr je n'avais pas été le petit ami le plus aimant du monde, mais honnêtement Cecy ne m'avait pas tellement laisser le choix. J'en avais vu des vertes et des pas mures durant les quatre mois où nous étions sorti ensemble. J'avais plus subi cette relation qu'autre chose, toutefois je ne passais pas mon temps à me plaindre comme elle elle le faisait.
« Sinon, ta vie, toujours aussi ennuyeuse ? » me demanda Cecy, toujours aussi chaleureuse et agréable. « Écoutes, je suis venu dans ce club en espérant passer un bon moment, alors si c'est pour être désagréable, tu peux passer ton chemin. Je ne suis pas intéressé. » lui répondis-je sèchement « D'autant plus que je connais du monde ici, et si je veux je peux demander à ce que l'on te fasse sortir. » insistais-je un peu plus afin qu'elle comprenne bien que je n'avais pas de temps à perdre avec elle, et que je n'étais pas d'humeur à plaisanter.
CREDITS IMAGES: ICI ○ CREDITS FICHE: ROMANE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cecy R. Henstridge
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 298
∞ Avatar : amber heard, la divine.
∞ Ici depuis le : 15/06/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : de dépenser l'argent de papa sans compter.
∞ Côté coeur, je suis : les ennuis.
MessageSujet: Re: get out and get gone, this town is only gonna eat you ◦ johan. Lun 24 Aoû - 23:35


♢♢
"i stepped out with heavy
heart to bail you out again,
oh those things you do."
------------------------------

Je le savais. Johan n'avait pas totalement tort en ce qui me concernait. Il me l'avait dit maintes et maintes fois, ce que je voulais par dessus tout, c'était être le centre de l'attention. Ce besoin ridicule se manifestait même malgré moi. J'en avais pleinement conscience maintenant, je pouvais être totalement insupportable lorsque mes poussées obsessionnelles prenaient le dessus sur moi. Cependant, il n'en restait pas moins que Johan n'était pas tout blanc non plus. Il pouvait tenter de tromper les gens avec ses sourires charmeurs et sa bouille de jeune premier, mais pour moi, il y avait forcément quelque chose qui clochait pour qu'un homme soit aussi fermé qu'il ne l'était. Je n'écartais pas la possibilité que ce soit de ma faute, qu'il ne se soit pas ouvert car j'étais bien trop compliquée. Néanmoins, les débuts n'avaient pas été si mal. Puis pour rester quatre mois avec quelqu'un, ce qui n'est pas rien, il fallait forcément un espoir auquel se raccrocher.
Malheureusement, ce n'était probablement pas aujourd'hui que j'aurais les réponses à mes questions. Etant donné la manière dont les choses démarraient entre Johan et moi au club de golf. Bon, je devais bien l'avouer, je l'avais cherché. Toutefois, je n'avais pas eu l'impression de me montrer si abjecte que ça. Je contenais encore mes mots. Pourtant, cela n'avait pas empêché Johan de renchérir de manière assez directe. « Evidemment ! » s'exclama t-il suite à ma rétorque. Ce mec prenait décidément tout au sérieux. Je ne me victimisais pas, comme il essayait de le sous-entendre. C'était simplement ce que j'avais pu ressentir à l'époque, mais ça, il était incapable de comprendre. Je préférais ne rien ajouter. Ce n'était pas comme si j'ignorais comment ce genre de discussions se terminaient. Bien souvent, plutôt mal. Nos avis divergeraient probablement à tout jamais sur ce point. D'une certaine manière, je trouvais regrettable que nous étions incapables de communiquer, même si j'avais ma part de responsabilité. Peut-être que cela changerait un jour, ou peut-être pas. Dans tous les cas, en cet instant, c'était plutôt mal parti.
Je lui avais ensuite demandé comment se déroulait sa vie. Bon j'accordais, j'aurais pu le faire de manière plus douce, mais après son « Evidemment ! » dédaigneux, l'envie de lui être agréable était d'autant moins présente. « Écoutes, je suis venu dans ce club en espérant passer un bon moment, alors si c'est pour être désagréable, tu peux passer ton chemin. Je ne suis pas intéressé. » commença t-il à dire d'un ton sec. Un air étonné s'afficha sur mon visage. Je réitérais, entre Johan et l'humour, il y avait un fossé, c'était à présent certain. « D'autant plus que je connais du monde ici, et si je veux je peux demander à ce que l'on te fasse sortir. » continua t-il en s'enflammant tout seul. Non mais de quel droit ce trou du cul d'anglais me parlait-il de la sorte? Mon père venait déjà joué ici alors qu'il était encore dans les couilles du sien back to london. Je regardais un moment mon verre de thé glacé. J'étais prête à lui jeter à la figure avant de m'en aller. Cependant, la voix de mon paternel résonna dans ma tête. Si je faisais une scène, j'étais cuite. Et puis, j'étais à présent bien trop vieille pour agir de cette façon. « Détends-toi joli coeur! Disons que pour une fois, je suis venue en paix. » lançais-je alors avant de lui faire mon plus beau sourire. « Je n'ai aucun coup foireux, ni humiliation publique en prévision, ne t'inquiètes pas. » Il avait un réel besoin de se détendre. Je fis finalement signe au serveur de servir au jeune homme un deuxième verre de son breuvage préféré, sur ma note. En espérant que cela l'aide à se montrer un peu moins grincheux. J'avais du temps à perdre, alors pourquoi ne pas s'en servir pour tenter d'avoir une véritable discussion avec mon ex petit-ami pour une fois, histoire de voir si il en était capable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
c'est moi, tu me connais déjà ?
MessageSujet: Re: get out and get gone, this town is only gonna eat you ◦ johan.

Revenir en haut Aller en bas

get out and get gone, this town is only gonna eat you ◦ johan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mybedoflies :: I want to meet him :: Shinnecock hills :: Shinnecock hills golf club-