AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM EST FERME ; RENDEZ VOUS SUR GET BACK TO GOLD>

Partagez|

J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
c'est moi, tu me connais déjà ?
MessageSujet: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Mer 5 Aoû - 17:04


J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner
Sia & Alex


J'étais simplement là. Je regardais cette stupide lettre que je venais d'écrire et que je n'avais même pas terminée sans savoir quoi en faire. Je ne savais même plus pourquoi je m'étais senti obligé de l'écrire. C'était pour elle... Pour Sia, mais à quoi cela lui servirait d'être au courant de tout ça ? À rien. Elle s'en fichait, elle ne voulait plus me voir, plus avoir à faire à moi de sa vie. Elle me l'avait clairement fait comprendre et pourtant... Pourtant, mes pensées étaient toutes tournées vers elle. Elle me manquait terriblement, son rire idiot me manquait, son regard sur moi me manquait, ses lèvres me manquaient. Putains, ses lèvres... Je rêvais de pouvoir les embrasser de nouveau. Elle ne me sortait jamais de l'esprit et je m'en voulais tellement. Cela faisait un moment déjà que je l'avais blessé et qu'elle était partie, seulement, j'étais toujours dans le même état depuis. Comme l'ombre de moi-même, je passais soit mon temps à boire en espérant que l'alcool m'aiderait à l'oublier. Soit, comme maintenant, je broyais du noir en pensant à la merde que j'avais été avec elle. Je me levais d'un coup et renversais la chaise sur laquelle j'étais au passage. Il était temps que cela cesse. Il était temps que je la retrouve. Pour quoi faire ? Très bonne question. M'excuser de mon comportement de connard serait un bon début, mais je ne savais pas comment m'y prendre. Jamais de ma vie, je n'avais été désolé de quelque chose. La culpabilité ? Je ne la connaissais pas jusqu'à ce que je rencontre Sia. Et même maintenant, c'était assez flou dans ma tête. Mais je devais faire quelque chose, cette situation ne pouvait plus durer. J'attrapais mes clefs de voiture, jetais la boulette de papier dans un coin et sortais de chez-moi en direction des Hamptons.

J'arrivais quelques minutes plus tard devant la maison des Fernandez. Ou peut-être était-ce quelques heures ? J'avais tellement réfléchi à ce que j'allais lui dire, j'avais tellement pensé à elle que le trajet s'était déroulé sans que je ne m'en rende vraiment compte. Les kilomètres étaient passés en un clin d'œil et je ne savais même pas quelle heure il était. Il faisait nuit. Depuis combien de temps ? Je n'en savais rien. Mais le plus important dans tout cela : j'étais arrivé. La sœur de Sia m'avait donné l'adresse de leur maison de famille et je me garais en vrac dans l'entrée. Mes mains étaient moites et mes jambes tremblaient presque alors que j'avançais vers la porte. Et si elle n'était pas là ? Si elle était sortie ? Si elle était avec un autre homme ? Si elle... Je grimaçais à cette pensée et serrais les poings. L'imaginer avec quelqu'un d'autre me rendait fou, imaginer des mains étrangères sur son corps qui la touchait comme je l'avais fait... Cela me donnait envie de vomir et taper dans quelque chose en même temps. Je soupirais et passais la main dans mes cheveux pour essayer de me calmer. Ce n'était pas le moment de me faire des films. Je devais rester zen. J'hésitais un moment, puis je finis par appuyer sur cette petite sonnette. J'ajoutais quelque petits coups sur la porte pour être certain que l'on vienne m'ouvrir. Je priais pour que ce soit elle qui m'ouvre...


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sia J. Fernandez
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 2315
∞ Avatar : Shay Mitchell
∞ Ici depuis le : 26/04/2015
∞ Je suis âgé(e) de : vingt quatre ans
∞ Dans la vie mon occupation est : étudiante en business pour faire plaisir à papa ; avec en deuxième filière la danse ; mannequin à ses heures ; égérie de la marque de son amie "carlson"
∞ Côté coeur, je suis : célibataire
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Mer 5 Aoû - 22:05





Alex&Sia

Les Hamptons me changeaient tellement de New York, ici je pouvais profiter tranquillement de la maison familialle mais aussi de la piscine sans sortir de chez nous alors que New York il fallait courir dans tout les sens c'était une vie de dingue et surtout stressant entre les études, mes envies et mon petit combat contre mon père pour ne pas faire comme lui mais bon... mes études le calmait un peu contre sa réticence contre la danse. En effet pour lui ce n'était pas une carrière convenable pour une fille de conseiller du maire de New York, mais qu'est ce que je m'en fiche de l'étiquette moi, avant hier il m'avait d'ailleurs traîné dans une soirée mondaine dans les Hamptons vu que ma mère ne l'avait pas accompagné, qu'est ce que j'avais détesté. Aujourd'hui j'avais simplement envie de profiter de la piscine et de la maison voilà pourquoi je n'étais pas sortie, même pas pour aller surfer ce qui n'était pas vraiment dans mes habitudes bien au contraire car la séance de surf du matin était une des plus importante. La musique à fond sur la terasse je m'installa vêtue d'un bikini noir pour profiter du soleil et pourquoi pas peaufiner mon bronzage, l'été était pour cela après tout, alors que j'étais tranquillement installée sur le transat avec les lunettes de soleil sur le bout de mon nez j'entendis quelqu'un sonner à la porte. Quel malheur que Lucia notre femme de maison soit partie pour la journée, je n'avais aucune envie d'être dérangée et connaissant mon père il n'avait pas du louper son golf avec ses amis au club comme tout les matins.
Je me leva donc après quelques minutes, « j'aaaariiiveeeeeeeee une minute » criais je avant de mettre une légère chemise par dessus mon maillot de bain, on ne sait jamais sur qui on peut tomber ici et surtout à cette heure, arrivant dans l'entrée je saisis la poignée et là... surprise Alex Dawson : le pire mec de la planète. C'était lui qui m'avait fais fuir New York et le voici maintenant devant chez moi, comment avait-il trouvé l'adresse ? Pourquoi était-il là ? Qu'est ce qu'il voulait encore ? La somme ne lui suffisait pas ? Tellement de questions se bousculèrent dans ma tête à ce moment là que je resta plantée comme une idiote mais rapidement je pris sur moi afin de me ressaisir, « qu'est ce que tu fiches ici, retournes d'où tu viens et ne t'approches plus jamais de moi compris ? » lançais je en le regardant sérieusement. A ce moment là je ne voulais qu'une chose le virer d'ici et fermer la porte pour qu'il n'entre pas chez moi, que croyait-il sérieusement je n'étais pas le genre de filles pour qui il m'avait pris lorsqu'on avait était à New York, il avait tenu un stupide pari qu'il avait fais avec ses potes pour me mettre dans son lit et après me faire payer. Stop ! Je n'avais aucune envie de l'écouter ni même de le voir, « comment tu as trouvé l'adresse, qui est le con qui t'a donné mon adresse ? » demandais je de plus belle en commençant à me mettre en colère contre lui et son culot montre, cela ne lui avait pas suffit que je le remette en place devant tout ses potes ?


_________________
Breath Of Life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
c'est moi, tu me connais déjà ?
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Jeu 6 Aoû - 19:39


J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner
Sia & Alex


Je ne devrais pas être ici... Jamais je n'aurais dû venir. C'était idiot. Je ne savais pas ce qu'il m'avait pris de débouler ici en voiture pour la voir surtout qu'elle m'avait bien fait comprendre qu'elle ne voulait plus jamais avoir à faire à moi. J'avais agi sur un coup de tête et j'étais en train de le regretter. Je me mis à faire les cent pas dans l'espèce d'entrée après avoir sonné. Pourquoi étais-je aussi... ? Stressé ? Cela n'avait aucun sens. Ça ne me ressemblait vraiment pas. Je me demandais pour quelle raison cela comptait autant pour moi de venir lui demander pardon. Je devrais m'en foutre. Après tout, j'avais eu mon argent et je devrais être content. Mais je ne l'étais pas... Loin de là même. Bon dieu ! Mais qu'est-ce qu'elle m'avait fait ? Et pourquoi elle mettait autant de temps à ouvrir ? Je donnais rageusement un coup de pied dans une pierre avant de revenir frapper quelques coups sur la porte. Il n'y avait donc personne dans cette satanée maison ? Au moment où je me posais cette question, j'entendis sa voix qui me disait qu'elle arrivait. Mon cœur se mit à battre de plus en plus vite. Bordel de merde ! Ça y est, c'était le moment. J'avais déjà tout préparé, je savais ce que j'allais lui dire. Mon baratin, je l'avais récité pendant tout le trajet. J'étais prêt. Ou du moins... Je croyais l'être. Car lorsque la porte s'ouvrait sur Sia seulement vêtue d'une chemise et de ce qui me semblait être un maillot de bain, je me retrouvais sans voix. Elle avait l'air surprise de me voir... Je pouvais la comprendre, j'étais moi-même surpris d'être devant chez elle. Je restais là, planté comme un con à la regarder. Je mémorisais chaque trait de son visage en passant par le pli de colère qui venait déformer son front à ses yeux qui me lançait des éclairs. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle était contente de me voir. Ou pas. Je plongeais mon regard dans le sien alors qu'elle essayait de me virer. Dans un sens, cela m'amusait de la voir aussi énervée juste parce que je m'étais pointé chez elle. Dans un autre, je flippais, car j'avais peur qu'elle ne m'écoute pas. Elle n'allait surement pas le faire d'ailleurs... Mais il fallait que j'essaye. Je n'étais tout de même pas venu pour rien ! "Le con est plutôt une conne, en fait. C'est ta sœur." Répondis-je avec un sourire. Je n'étais pas certain qu'elle sache que moi et sa petite sœur nous étions assez proche. Enfin ! Pas comme on pourrait l'imaginer. Elle me prenait un peu comme le grand frère qu'elle n'avait jamais eu... Ou un truc dans le genre. Je m'en fichais pour être franc, elle m'avait juste rendu un grand service en me donnant cette adresse. Bon... Continuons. "Je..." Merde alors ! Je n'étais vraiment pas doué pour m'excuser. "Je sais que j'ai été un connard avec toi, mais je..." Quand ça ne veut pas sortir, ça ne veut pas. "Je regrette, ok ?" Je soupirais un coup et passais mes deux mains sur mon visage pour me donner le courage de continuer. "Je n'aurais jamais dû me servir de toi comme je l'ai fait... Et je me disais que... Heu." Que quoi ? J'avais déjà oublié. "J'ai supprimé les photos et je me disais que si je te rendais l'argent, tu pourrais peut-être me pardonner ?" C'était surement les pires excuses de l'histoire de l'humanité, mais je ne pouvais pas faire mieux.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sia J. Fernandez
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 2315
∞ Avatar : Shay Mitchell
∞ Ici depuis le : 26/04/2015
∞ Je suis âgé(e) de : vingt quatre ans
∞ Dans la vie mon occupation est : étudiante en business pour faire plaisir à papa ; avec en deuxième filière la danse ; mannequin à ses heures ; égérie de la marque de son amie "carlson"
∞ Côté coeur, je suis : célibataire
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Jeu 6 Aoû - 23:39





Alex&Sia

Moi qui avais simplement voulu se détendre et bien j'avais visiblement choisis le mauvais moment vu que maintenant je me retrouvais face à Alex, celui qui m'avait ouvertement manqué de respect et qui avait parié avec ses copains qu'il allait réussir à me mettre dans son lit mais en plus de ça me faire de la peine. Lorsqu'il m'avoua qu'il était grâce à ma sœur j'avais qu'une envie la trouver et lui faire payer, comment pouvait-elle me faire cela, si j'avais quitté New York sans rien dire il y avait bien une raison, pourquoi était-il ici devant moi, ce n'était définitivement pas le bon moment pour me voir. « Ne me dis pas que tu comptes coucher avec elle et t'en servir pour un stupide paris » lançais je en le regardant, oui je n'allais pas avoir peur de lui pourrir la vie s'il osait faire cela encore et surtout à ma petite sœur, la prunelle de mes yeux, la personne la plus importante dans ma vie. « Tu as fais tout ce chemin pour rien Alex, retournes à New York avec tes petits cons qui te servent d'amis et restes le roi du monde enfin surtout leur roi à eux » ajoutais je par la suite, rien que de le voir devant moi remontait pas mal de mauvais souvenirs et je lui en voulais pour m'avoir mis dans un état pareil.
C'est alors qu'il reprit la parole, bizarrement je décida de me taire et de l'écouter, pour une fois je décida d'écouter quelqu'un qui avait l'air totalement perdu devant moi, Alex ne semblait pas savoir par où commencer, en entendant qu'il avait été un connard avec moi je ne pus m'empêcher de laisser échapper un rire ironique. C'était pire qu'un connard. Il ajouta même qu'il regrettait tout cela et qu'il n'aurait pas du se servir de moi ajoutant qu'il avait supprimé les photos et qu'il voulait me rendre l'argent afin que je lui pardonne, non mais pour qui me prenait-il ? « Tu crois sincèrement que je vais te pardonner parce que tu arrives devant ma porte avec tes excuses ? Tu as été pire qu'un connard parce qu'un mec bien ne fait pas cela à sa petite amie mais c'est vrai que quelques semaines c'est rien, puis j'aurais du écouter ta réputation.. » me contentais je de lui dire en le laissant planter devant la porte sans même prendre le temps de la fermer, je lui tourna le dos direction la terrasse, à quoi cela servait de l'écouter franchement mais bêtement je fis demi tour, je n'avais pas fini en réalité il devait écouter le reste. « L'argent j'en ai rien à faire, tu crois que mon père a vu une différence dans ses comptes en banque, je viens d'une famille riche et l'argent on ne fait même plus attention, si c'était qu'une question d'argent je te l'aurais donné les yeux fermés si cela aurait pu t'aider.. parc que je suis peut être idiote et naïve mais oui je l'aurais fais » confiais je en le regardant, il m'avait cherché et je ne comptais pas le laisser me dire qu'il était désolé et qu'il voulait être pardonné. On voulait tous des choses dans la vie mais cela ne se réalisait pas toujours, personnellement j'aurais voulu ne pas être prise pour une idiote malheureusement cela ne s'était pas fais. « Je te faisais confiance, et toi tu t'es fichu de ma gueule avec tes potes, j'espère que vous avez bien matté les photos » ajoutais je par la suite, il avait lancé la conversation maintenant il allait devoir l'assumer.


_________________
Breath Of Life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
c'est moi, tu me connais déjà ?
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Mar 11 Aoû - 14:00


J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner
Sia & Alex


J'avais cette idée en tête que si je m'excusais comme une personne normale le fait toujours, elle me pardonnerait. Mais c'était visiblement loin d'être aussi simple. Je pensais pouvoir lui sortir ce que j'avais à lui dire sans le moindre mal, mais à peine avait-elle ouvert la porte que déjà, elle me hurlait dessus. En même temps qu'est-ce que j'imaginais ? Qu'elle allait m'accueillir la bouche en cœur et me prendre dans ses bras ? Oui. Enfin, qu'elle me laisserait au moins m'expliquer sans essayer de me tuer. C'est que je m'étais dit, que cela allait être simple. Seulement, c'était loin de l'être. Je la regardais avec de grands yeux lorsqu'elle me dit que je comptais coucher avec soeur alors que cette dernière m'avait juste donné son adresse. "Quoi ? Non ! Bordel, mais pas du tout !" Elle avait vraiment une si mauvaise image de moi ? Elle abusait un peu-là. Je n'avais fait ce genre de pari qu'une seule fois dans ma vie et quand on voit où cela m'avait mené, je n'étais pas prêt de recommencer. Je la regardais dans les yeux. "Mais ça va pas bien Sia ? Tu te rends compte de ce que tu racontes ? Je ne suis le roi de personne et encore moins de ces abrutis ! Et puis, je ne rentrerais pas à New-York. Je resterais ici tant que tu ne m'auras pas pardonné. " Pourquoi avait-elle besoin de tout compliquer comme ça ? Elle ne comprenait pas que c'était déjà assez dur pour moi de demander pardon pour mes actes ? Que j'avais fait tout ce putain de chemin pour elle et rien que pour elle ? Je faisais des efforts pour elle quand même, mais elle continuait de m'en vouloir. Cela pouvait se comprendre après ce que je lui avais, mais je ne voulais pas. Je ne voulais pas comprendre que c'était perdu d'avance, que j'étais venu pour rien. Non, je m'accrochais comme je pouvais et sortais ce que j'avais à lui dire. J'étais un peu perdu sur le coup, me mélangeant dans ce que je disais. Je n'étais même pas certain que ce que je sortais soit compréhensible. Lorsque j'eus fini, je levais les vers les siens et reçus sa réponse comme une claque en pleine tronche. Ma réputation ? Qu'est-ce qu'elle disait cette fameuse réputation ? Que je couchais avec n'importe quelle fille ? Que j'étais un connard ? Sia le savait très bien et pourtant, elle m'avait laissé ma chance la première fois... Alors pourquoi pas maintenant ? Je n'ajoutais rien de peur de mettre encore le feu aux poudres. Je la regardais entrer dans la maison sans savoir quoi faire. Finalement, je décidais de la suivre et refermais la porte derrière moi. Elle continuait de parler, en revenant vers moi. Je savais qu'elle avait de l'argent, c'était même pour cette raison que mes potes et moi, nous avions décidé que ce serait elle pour le pari. J'en avais quelque chose à foutre, mais ça s'était avant. "Les photos, ils ne les ont même pas vues. Je te rappelle que tu m'as donné cet argent pour que personne ne les regarde. J'ai tenu ma parole et depuis elles n'existent même plus." Pour une fois que je faisais quelque chose que j'avais promis. "Et puis, l'idée que quelqu'un puisse poser les yeux sur ce qu'on voyait de ton corps sur ces photos me répugne." Je secouais la tête et serais les poings rien qu'en y pensant. "Tu ne comprends pas ce que j'essaye de te dire ! " Mon dieu, ce qu'elle était bornée et ce que c'était compliqué de rester calme ! "Tu n'imagines pas à quel point je regrette ce que j'ai fait ! Cette histoire s'est devenu bien plus qu'un simple pari à la con." J'avançais de quelques pas dans sa direction. "À l'époque, la seule chose qui m'intéressait chez toi, c'était ton argent, mais ça a changé ! Tu crois vraiment que je serais ici, là, maintenant, si je n'en avais rien à foutre de toi ? Tu me faisais confiance, tu peux recommencer à le faire..."
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sia J. Fernandez
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 2315
∞ Avatar : Shay Mitchell
∞ Ici depuis le : 26/04/2015
∞ Je suis âgé(e) de : vingt quatre ans
∞ Dans la vie mon occupation est : étudiante en business pour faire plaisir à papa ; avec en deuxième filière la danse ; mannequin à ses heures ; égérie de la marque de son amie "carlson"
∞ Côté coeur, je suis : célibataire
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Mar 11 Aoû - 21:05





Alex&Sia

Qui aurait cru qu'Alex se retrouver devant moi dans notre maison familiale des Hamptons et encore en plus que ce soit ma petite sœur qui lui donne des informations sur l'endroit où je me trouvais, quand j'allais la voir elle allait réellement en prendre pour son grade, si j'avais quitté New York il y avait bien une raison et la raison était juste devant moi s'excusant. Je lui demanda du tac au tac s'il comptait jouer le même truc à ma sœur mais sa réponse était négative heureusement car je crois que je l'aurais frappé autant je l'aurais pu, pour moi la famille c'est sacrée et personne ne touche à ma sœur. Par la suite il fit une tête limite choquée en demandant si j'allais bien et si je me rendais compte de ce que je lui disais, bien sûr je me rendais compte de tout cela, en faite il s'imposa même en disant qu'il resterait ici le temps que je ne l'aurais pas pardonné. « Je vais très bien au contraire, j'aurais du ouvrir les yeux sur toi depuis longtemps tu t'es servi de moi pour faire marrer tes potes et qu'est ce que j'ai gagné me faire humilier comme une conne... tu restes ici très bien mais pas chez moi » me contentais je de lui répondre en le regardant dans les yeux, je n'allais certainement pas me dégonfler devant lui bien au contraire.
Sans perdre de temps je le planta comme un idiot devant la porte, mais ce dernier décida d'entrer chez moi pour me suivre, je ne voulais pas qu'il entre d'avantage pour découvrir ma vie alors sans attendre je me retourna afin de lui parler en disant que si c'était une histoire d'argent j'aurais plus lui en donner s'il me l'avait demandé. Oui j'étais comme ça généreuse avec mes amis et mes connaissances, si je faisais cela c'était toujours de bon cœur, Alex me parla des photos que personne n'avait vu et qu'il avait détruit visiblement vu qu'elles n'existaient plus ce qui me fit doucement rire. Il m'avoua même que le fait que quelqu'un puisse voir mon corps sur ses photos le répugnait vraiment, « tu sais ce qui me répugne moi ? Que tu ais osé me faire du chantage pour ses photos d'ailleurs je ne sais pas pourquoi j'ai été aussi idiote de faire cela avec toi, plus jamais ça n'arrivera » lui répondis je en le regardant sur de moi, il était évident que plus jamais je ne ferrais ce genre de photos, je me fichais qu'on me voit nue mais qu'on se serve de moi c'était une autre chose !
C'est alors qu'il eut le cran de me dire que je ne comprenais rien à ce qu'il me disait et qu'il regrettait toute cette histoire et ce qu'il avait osé me faire, de toute façon même avec des regrets cela n'effacerait pas le jour où il m'a demandé de l'argent en échange, « à quoi ça sert les regrets ? Tu ferras mieux de rentrer à New York chez toi » dis je en me reculant quand il avança vers moi ; j'étais tellement dégoûtée que je n'arrivais même pas à être dans la même pièce que lui.  Alors que j'avais qu'une envie c'était qu'il parte il confia qu'à l'époque il y avait que mon argent qui l'intéressait mais que maintenant cela avait changé, qu'il n'en avait pas rien à foutre de moi osant même me parler de confiance. « Arrêtes de parler de confiance parce que tu l'avais entièrement et tu as du te dire voilà une naïve on va pouvoir jouer avec elle, sauf que la naïve ne se laissera plus jamais faire » ; il m'avait poussé à bout et je ne comptais pas l'écouter d'avantage ; « s'il te plaît vas t'en de chez moi Alex, je n'ai pas envie de t'écouter, de te parler ou même d'être dans la même pièce que toi » ajoutais je sans perdre de temps, peut être que c'était méchant de ma part mais c'est ce que je ressentais à ce moment là..


_________________
Breath Of Life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
c'est moi, tu me connais déjà ?
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Mer 12 Aoû - 14:50


J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner
Sia & Alex


Compliquée, cette histoire était beaucoup trop compliquée. Je pensais que lui faire comprendre que je me sentais coupable serait simple, mais ce n'était pas du tout le cas. Elle était bornée. Tellement que je pouvais à peine en placer une. Je savais que je l'avais blessée de la pire des façons, mais tout de même ! J'avais tout ce putain de chemin pour la voir et elle me foutait dehors. Je voyais très bien qu'elle ne s'attendait pas à me voir débarquer dans sa maison des hamptons, mais elle ne comprenait pas ce que cela signifiait et je n'arrivais pas à lui expliquer. C'était comme parler à un mur et en pire, car elle me gueulait dessus. J'étais choqué lorsqu'elle me demandait si je comptais faire subir la même chose à sa petite soeur. Mais ça n'allait vraiment pas bien dans sa tête !? Une fois cela m'avait largement suffi. Je fermais les yeux après avoir dit que je ne quitterais pas le coin tant qu'elle ne m'aurait pas pardonné. Je ne me faisais pas d’illusions, j'avais conscience que je ne pouvais pas rester chez elle. Ce n'était pas l'envie qui me manquait, mais je n'avais pas le droit de m'imposer comme ça. « Je sais que j’ai foiré puissance mille, mais j’ai besoin que tu me donnes une chance de me racheter. » Même si ce n’était pas tout de suite, j’avais réellement besoin qu’elle me pardonne. Sia, je lui avais menti dès les premières minutes pour l'utiliser comme j'en avais envie. Mais à ce moment-là, je ne savais pas qu’elle deviendrait si importante pour moi, ni qu'elle m'en voudrait à ce point. Peut-être que j’aurais fait les choses autrement si j’avais su… Mais qui peut savoir à l’avance qu’une personne va bouleverser son âme ? Personne, moi encore moins. Du coup, je me retrouvais là comme un con à la suivre à l’intérieur de sa maison. Elle se retournait, comme pour me barrer le passage et m’empêcher d’aller plus loin dans la maison. Elle m’expliquait alors que ce n’était pas l’argent le problème, car sa famille avait les moyens. Je le savais tout ça. Mais par principe, je voulais lui rembourser, comme si cela allait un peu alléger le poids de ma conscience et de la culpabilité. Je lui dis ensuite que j’avais détruit toutes les photos, qu’il ne restait plus rien de ce pari de merde. J’ajoutais qu’imaginer quelqu’un poser les yeux sur son corps me répugnait et elle me répondait que ce qui était répugnant c’est ce que je lui avais fait. Je devais bien avouer qu’elle n’avait pas tort sur ce coup… Oui, j’avais été un véritable connard avec elle. Je le regrettais tellement… « Non, tu n’étais pas idiote, c’est juste que… Tu m’aimais, tu avais confiance en moi et j’ai tout fait foirer… Je suis désolé, ok ? S’il te plaît, laisse-moi une chance pour que tout redevienne comme avant. » Je rêvais de pouvoir la prendre à nouveau dans mes bras comme avant, de l’embrasser comme avant, de… Mon dieu, ne serait-ce que de lui parler sans que l’on se hurle dessus cela m’irait. Seulement, c’était trop lui en demander apparemment. « Et rentrer à New-York pour faire quoi ? Pour m'enfermer dans mon appartement en broyant du noir et en regrettant ce que j'ai foutu en l'air ? Faire la tournée des bars en essayant de t'oublier, ne serait-ce que quelques heures ? Putain, mais c'est ce que je fais depuis que tu es partie !" Je levais les yeux au ciel. Définitivement, elle ne voulait pas comprendre que je n'étais plus rien sans elle ! Je la regardais dans les yeux alors qu'elle me demandait de partir, non qu'elle m'ordonnait de partir. "Je sais, Sia. Je sais ce que je t'ai fait, mais je ne partirais pas tout de suite. Je ne peux pas te dire à quel point je suis dévasté. Je ne comprends pas ce qui ne tournait pas rond chez moi quand j'ai lancé le pari. Je croyais que ce serait facile." Je baissais les yeux, fixant ce beau carrelage dont le mètre carré devait coûter plus cher que ma voiture, puis je continuais : "Je croyais qu'une fois ces photos prises, ce serait terminé. Mais tu étais tellement... Toi et si différente des autres femmes que je me suis rendu compte que je pensais tout le temps à toi. Après notre première semaine, tous les deux, je savais que ça n'avait plus rien avoir avec le pari, mais je n'arrivais pas à l'admettre. J'étais en conflit avec moi-même... Mais j'ai quand même continué. Je sais, je n'aurais pas dû... Je suis désolé !" Essoufflé par le monologue que je venais de lui sortir, je la regardais attendant simplement une réponse.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sia J. Fernandez
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 2315
∞ Avatar : Shay Mitchell
∞ Ici depuis le : 26/04/2015
∞ Je suis âgé(e) de : vingt quatre ans
∞ Dans la vie mon occupation est : étudiante en business pour faire plaisir à papa ; avec en deuxième filière la danse ; mannequin à ses heures ; égérie de la marque de son amie "carlson"
∞ Côté coeur, je suis : célibataire
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Mer 12 Aoû - 21:07





Alex&Sia

Alex était planté là devant ma porte à faire ses excuses pour cette histoire, pour les photos et pour le pari mais la vérité c'est qu'il s'était comporté comme un con avec moi ; alors que devant moi il me disait des choses adorables qui vont craquer les filles mais avec ses potes il devait bien rire de moi. Maintenant qu'est ce que je ressentais moi ? Aucune idée, j'étais juste blessée, déçue et surtout en colère contre lui, d'ailleurs il me confia qu'il était au courant qu'il avait foiré mais qu'il avait besoin que je lui donne une nouvelle chance, « tu ne manques pas de culot, tu te pointes chez moi pour me dire ce que toi tu as envie ? Tu veux que je te dise moi j'avais besoin que tu ne te fiches pas de ma gueule et qu'est ce que tu as fais ? Tout ce qu'il me dégoutte, jamais je n'aurais du accepté ses photos avec toi, je regrette tellement ça et de t'avoir parlé de ma vie, ma famille, mes envies, tu savais que généralement je n'étais pas une fille qui sortait avec les garçons, je préférais m'amuser sans être une fille facile et toi .. tu as joué avec moi en me faisant passer pour la fille facile, je te déteste Alex du plus profond de mon coeur » me contentais je de lui dire avant qu'une larme ne coule sur ma joue, je détestais pleurer et être faible devant lui mais c'était plus fort que moi, je ne pouvais pas contenir mes larmes.
Alors que j'étais maintenant rentrée dans la maison ce dernier me suivit pour continuer de me parler, il était bien trop têtu pour le coup; il reprit la parole pour me dire que je n'étais pas idiote et que j'avais juste fais confiance à un mec que j'aimais, il me supplia même pour que je lui donne cette fichue chance pour que tout redevienne comme avant. « Rien ne sera comme avant.. quand j'te fois je pense à ce pari, l'argent, les photos ; que veux tu que j'te dise Alex ? J'ai juste envie que tu partes de chez moi maintenant » lançais je en le regardant sérieusement, je n'allais certainement pas me laisser faire en regardant le sol non ! Il me demanda ce qu'il pourrait bien faire à New York à part être triste et broyer du noir, « j'en sais rien tu fais ce que tu veux, vas te trouver une autre idiote à plumer, il y en a des tonnes c'est pas ce qui manque, puis ne faits pas ton malheureux avec moi ce n'est pas moi qui ai joué avec toi je te rappelle » dis je sèchement, il poussait les choses en demandant de lui pardonner mais en plus en faisant le malheureux, il devait assumer les conséquences de ses actes tout simplement... « Arrêtes de me raconter tout cela, ça sert à rien d'en parler vu que maintenant c'est fait, c'est dommage que tu sois tombée sur moi finalement car je n'ai pas été l'idiote que tu pensais au début, ce n'était finalement pas si facile que cela de jouer avec moi, tu t'es retrouvé piégé toi même dans ton piège et je ne vais pas te plaindre pour cela » me contentais je de lui répondre en le regardant, avoir pitié de lui était impossible pour moi. En faisant son stupide jeu il n'avait pas eu pitié de moi un seul instant alors bon, « est ce que maintenant que tu as parlé tu peux partir .. ? » demandais je en le regardant, ce n'était pas réellement une question mais une demande directement, je n'avais plus envie de lui parler, je voulais tout simplement passer le reste de la journée tranquillement même si je savais parfaitement que cela ne serait plus le cas...


_________________
Breath Of Life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
c'est moi, tu me connais déjà ?
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Ven 14 Aoû - 13:33


J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner
Sia & Alex


L'entendre me dire qu'elle me détestait, c'était horrible. C'était bien pire que toutes les choses qu'elle m'avait dites auparavant et c'était à peu près la seule chose que je retenais vraiment. C'était comme une putain de lame qu'elle enfonçait là où cela faisait mal. Le pire dans tout cela, c'est que je savais que le méritait, qu'elle avait toutes les raisons du monde de m'en vouloir comme elle le faisait. Mais j'avais gardé cet espoir que peut-être elle me pardonnerait et que tout pourrait redevenir comme avant, comme avant que je joue au con avec elle. En plus, elle avait ces larmes qui coulaient sur son visage et je n'arrivais même plus à la regarder dans les yeux. "Tu ne le penses pas..." Murmurais-je alors que je savais très bien que c'était faux, mais je m'accrochais quand même. Aussi borné qu'elle, je revenais à la charge. On continuait donc sur notre lancée, je lui répétais encore et encore que j'étais désolé et que je regrettais ce que j'avais fait. Je lui demandais de me laisser une autre chance, persuadé que si elle le faisait tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais non, la seule image qu'elle avait de moi, c'était de ce connard qui l'avait fait souffrir de la pire des façons. J'avais vraiment tout fait foirer en puissance. "Je..." Je n'avais rien de plus à lui dire. J'avais beau lui expliquer ce que je regrettais, lui parler de ce que je ressentais pour elle. Elle s'en fichait et sa colère, non, sa haine contre moi était bien trop forte. Mon dieu... Je m'en voulais tellement, car si on en était arrivé là, c'était totalement de ma faute. Elle me disait de retourner à New-York, mais je lui expliquais que je ne voulais pas. Je n'avais plus rien à faire là-bas. Si j'y retournais, j'allais continuer à broyer du noir. Je n'avais même plus envie de retourner faire la fête, même plus le courage de revoir ces types qui prétendaient être mes amis. "Je ne fais pas mon malheureux ! Je le suis, réellement. Je sais que je t'ai blessé et ça me tue." D'une façon qu'elle ne pouvait même pas imaginer. La culpabilité me rongeait petit à petit et ce n'était presque pas vivable. Je continuais de lui parler, lui racontant exactement comme cela s'était passé pour moi. Mais encore une fois, elle s'en fichait éperdument. C'était exactement ça, je m'étais fait prendre dans mon propre piège, dans mon propre jeu. Je soupirais avant d'ajouter : "Oui... Tu as tout compris. Avant j'étais un peu comme toi, je n'étais jamais sorti avec une fille. J'enchaînais les coups d'un soir et jamais rien n'était sérieux. Jusqu'à ce que je te rencontre. Alors oui, je me suis fait avoir moi aussi, car je tiens à toi comme je n'ai jamais tenu à personne. Et je ne te demande pas de me plaindre, juste de me pardonner. " Et c'était vrai, je n'avais jamais vraiment aimé quelqu'un, pas même mes parents. Jusqu'à elle. Et dans un sens, je regrettais de l'avoir fait, car je me rendais compte que cette connerie qu'on appelait l'amour ça faisait un mal de chien. Elle me demandait de partir, encore une fois. Mais là, je cédais. J'étais à cour d'arguments. "Je crois que oui, j'ai fini..." Je n'avais plus rien à lui dire. Tout à coup, je me surpris à m'approcher d'elle. Je déposais tout petit un baiser sur ses lèvres, si rapidement que je n'étais même pas certain qu'elle s'en rende compte. Puis je détalais, faisant demi-tour, j'ouvrais la porte et quittais la maison comme elle me l'avais demandé. Je claquais la porte derrière moi. Ma vision devient floue alors que j'entrais dans ma voiture. Non, je ne pleurais pas, mais je n'en étais pas loin. Donnant un coup-de-poing dans mon volant, je laissais aller ma colère et ma frustration. Putain, mais qu'est-ce qui n'allait pas chez moi !? Avant Sia, je ne me serais jamais retrouvé dans un état pareil. Je démarrais et quittais la demeure sans même savoir où aller.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sia J. Fernandez
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 2315
∞ Avatar : Shay Mitchell
∞ Ici depuis le : 26/04/2015
∞ Je suis âgé(e) de : vingt quatre ans
∞ Dans la vie mon occupation est : étudiante en business pour faire plaisir à papa ; avec en deuxième filière la danse ; mannequin à ses heures ; égérie de la marque de son amie "carlson"
∞ Côté coeur, je suis : célibataire
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex Ven 14 Aoû - 18:11





Alex&Sia

Me retrouver devant Alex me rappelait à quel point j'avais souffert dans toute cette histoire et à quel point j’avais pu être idiote de lui faire confiance seulement après deux semaines de relation d'habitude je ne me serais pas laissé avoir comme cela ; après tout je n'étais jamais réellement sortis avec un garçon au point d'avoir des sentiments. D'habitude c'était juste des petits amis comme cela rien de bien sérieux mais là pour moi en seulement deux semaines cela le devenait comme ci les forces au dessus de ma tête m'avaient piégé, fichu cupidon tient, d'ailleurs sans que les mots ne se retiennent dans ma bouche ma voix sortit toute seule en disant à Alex que je le détestais.... Rapidement sa réponse se fit entendre en disant que je ne le pensais pas et à présent des larmes que j'aurais voulu empêché de couler se mire à tomber sur mes joues, quelle idiote je fais de pleurer devant lui, moi qui m'étais promis qu'il ne me toucherait plus que cela physiquement ou mentalement. « Oh si Alex, tu ne sais pas ce que je pense actuellement, je te déteste pour t'être servie de moi, pour avoir joué avec les sentiments que j'avais pour toi et aussi pour ne pas avoir arrêté ton stupide jeu avec tes amis, putain mais quel âge as tu ? Cinq ans ? Et encore les enfants ne sont pas si méchants... » lui répondis je du tac au tac, il voulait parler alors maintenant c'était à moi de le faire peut être allait-il regretter d'être venue me voir à sa place je regretterais rien qu'en entendant tout ce que je venais de lui dire. Je n'avais pas pris de gants avec lui comme il l'avait fais avec moi.
Par la suite il m'expliqua à quel point il était malheureux et à quel point il n'avait que pensé à moi mais au lieu de me faire de la peine, toutes ses explications m'énervèrent réellement en faite il venait chez moi pour se plaindre comment il souffrrait de cette histoire et moi que devais je dire ? « Tu es peut être malheureux mais tu l'as cherché alors maintenant assumes le fait que tu le sois » dis je assez bas même si bien sûr il m'avait entendu parfaitement vu qu'il ne se trouvait pas loin de moi, je n'avais pas envie de me battre mais seulement de rester seule chez moi dans cette maison que j'aimais tant, en faite la seule chose qui me calmerait je crois que c'est le surf. Il confirma qu'il s'était fais prendre à son propre piège, ajoutant qu'il n'était jamais sortis avec une fille et que j'étais l'exception à la règle que finalement il tenait à moi plus qu'il n'avait tenu à quelqu'un, en faite il ne cherchait pas que je le plaigne juste que je l'excuse et le pardonne pour cela. « Je peux pas Alex, pas comme ça, pas maintenant, pas là.. » rétorquais je en le regardant dans les yeux non c'était impossible pour moi même si je voulais passer outre cette histoire je ne pouvais pas parler de quoique ce soit avec lui sans m'énerver.
Je lui demanda une nouvelle fois de partir et de me laisser tranquille vu qu'il avait fini de parler ce qu'il accepta visiblement, sans que je ne puisse dire quoique ce soit il déposa ses lèvres sur les miennes, pour une petit baiser rapide comme pour me dire qu'il n'avait pas fini. Ouvrant les yeux je le vis claquer la porte et partir de la maison, je me plaça dos contre la porte et me laissa tomber sur le sol, qu'est ce qu'il venait de se passer là, j'en avais aucune idée mais pour le moment je voulais juste rester là assise sur le carrelage de cette immense maison tellement vide.

RP CLOS


_________________
Breath Of Life.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
c'est moi, tu me connais déjà ?
MessageSujet: Re: J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex

Revenir en haut Aller en bas

J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner { Silex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je voulais tourner la page, mais, c'est la page qui refuse de se tourner. Ft Priam
» [GZDoom] Unloved
» Mais ça tourne comment cette savonnette ?
» Problème de pilote sous Seven
» [INFO] Tourner le Sackboy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mybedoflies :: It's just a fucking game :: archives :: Part one-