AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM EST FERME ; RENDEZ VOUS SUR GET BACK TO GOLD>
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

I think my heart is still broken // Cael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: I think my heart is still broken // Cael Jeu 13 Aoû - 19:25


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie


Il est 6h30 du matin, par cet abominable orage impossible de dormir, j'ai toujours eut une peur panique de l'orage depuis petite, cela m’empêche totalement de faire quoi que soit. J'imagine déjà la journée moi, allongé sur mon lit à regarder la télévision et manger du pop-corn ou des trucs du genre. Mais au bout de quelques minutes l'orage laissa place à la pluie. Encore une chose que je déteste, si je viens dans les Hamptons tous les ans en vacances ce n'est pas pour qu'ils peuvent putain. Je suis déjà de mauvaise humeur ça commence bien.  Je décide de sortir de mon lit afin de ne pas passer ma journée à traîner en pyjama, je descends les marches de l'énorme escalier en marbre blanc, et j'arrive dans la cuisine. Je dis bonjour à chaque employer de la maison c'est comme un petit rituel du matin, les gens là me connaissent depuis que je suis petite j'ai passé plus de temps avec eux qu'avec mes propres parents alors d'après-moi il mérite le respect et un salaire conséquent. La femme de ménage et aussi cuisinière m'avait préparé le petit déjeuner comme tous les matins « merci Marta » lui dis-je en lui adressant un sourire, elle me rendit mon sourire «qu'allez-vous faire aujourd'hui mademoiselle Oberlin ? » je réfléchis une minute «Je ne sais pas ce temps me déprime tellement, il n'y a rien à faire dans les Hamptons quand il pleut » Elle réfléchit également puis me dit  "Allez au cinéma, je sais que vous adorez sa » bonne idée tient, j'ai toujours eu une grande passion pour les films et aller au cinéma est vraiment un plaisir pour moi « Merci beaucoup pour l'idée, je pense que je vais y aller » Je commence alors à boire mon café en regardant la pluie tombé sur la piscine. Une fois mon petit déjeuner englouti, je file au premier étage afin de me préparer un peu, tout d'abord une bonne petite douche, sentir l'eau chaude coulée sur mon corps était l'une des choses que je préférais le matin. Je commença  ensuite à m'habiller, malgré le temps il faisait très lourd c'était l'inconvénient, j'opte alors short noir taillé haut avec un petit haut blanc rentrait à l'intérieur. Pour terminer ma tenue un gros collier et des chaussures à talons compensés et me voilà prête. Une fois maquillé et coiffé, je descendis pour aller déjeuner, ce manoir est tellement grand et je dois dire que je me sens un peu seul, de la compagnie ne me ferait pas de mal. Mon repas était comme d'habitude prêt est encore chaud. Tout ici était réglé comme une horloge géante, tout était prêt à l'heure et tout était fait selon des règles strictes. Après avoir fini de déjeuner, je prends mon sac et je pars en direction du cinéma. Ce qui est bien dans les Hamptons c'est que tout peut se faire à pied. Après quelques minutes de marche j'arrive enfin au cinéma, c'est un petit cinéma pas très grand mais assez mignon, j'entre à l'intérieur, je me dirige vers un guichet pour aller acheter mon billet. Une personne était juste devant moi, un homme assez grand, brun puis quand il se se retourna pour partir il m'adressa un regard... ce n'est pas vrai ? Encore un ex ? J'en ai marre moi depuis que je suis ici je croise tout est n'importe quoi, encore un qui va se prendre une gifle s'il joue à l'anesthésique. J'étais stupéfaite, en face de moi se trouve Caël Gallagher, on c'était connu a l'époque du lycée, oui je sais ça date mais je suis rancunière comme fille. On c'était rencontré dans la salle d'attente chez le psychologue il me semble, ma mère veut m'envoyer chez un psy pour canaliser mes sautes d'humeur, c'est n'importe quoi je n'ai jamais de sautes d'humeur moi. Enfin bref, on s'est rencontré là et croiyez moi ou non à cette époque j'étais timide avec les inconnus oui ça a bien changé. Caël et moi avions sympathisé et on était sortis plus ou moins ensemble mais comme d'habitude tout est allé en empirant. Je suis un vrai boulet avec les gens j'en garde aucun je ne fais fuir les garçons je pense. Enfin, il voulait frimer un peu devant ses copains et a dit des choses assez blessante sur moi et m'a jeté devant tout le monde à partir de là je ne lui ai jamais pardonné. Maintenant j'ai simplement envie de partir très loin de lui... Cette histoire faisait remontée en moi un moment de ma vie assez sensible, je le regarde toujours, les larmes aux yeux, je préfère partir, je me dirige alors vers la sortie. Je suis énervée contre lui bien sûr mais je ne me suis jamais vraiment totalement remise de cette histoire même si c'était il y a longtemps. 

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Jeu 13 Aoû - 23:36


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


Sans Andréas, Caël était tout paumé. Un gamin sans son frangin, la moitié de sa vie. Les deux jeunes hommes n'étaient pas du tout de ma même famille, et pourtant ils s'entendent comme des jumeaux. Proches depuis leur plus jeune âge et liés par un passé douloureux, Andréas et Caël passaient le plus clair de leur temps fourrés ensemble. Mais aujourd'hui, ils s'étaient quittés pour se retrouver seulement au soir dans la maison qu'ils avaient acquis tous les deux. Seul à son domicile, Caël attendait quelques nouvelles de son ami, partit en rencard, mais ce dernier semblait l'oublier. Au fond il avait bien raison de profiter. Sortir son portable au beau milieu d'un rencard faisait plutôt mauvais genre. Après avoir enchainé quelques parties de PS3, Caël finit par abandonner sa console pour sortir en ville. Une fois son short de sport et son tshirt délaissé à la salle de bain pour se détendre sous une bonne douche, Caël avait enfilé un jean délavé, ses converses habituelles et un tshirt léger pour ne pas crouler sous la chaleur écrasante. Chaleur écrasante pensait-il ? A peine eut-il franchit la porte de son domicile qu'une pluie battante l'accueillit. Retour case départ, Caël enfilait un pull avant de prendre sa veste et de partir à pied vers le centre tout en marchant à son aise, ou du moins comme son coeur lui permettait. Avec le loyer et les quelques travaux à payer dans son logement, Caël avait assez de mal à boucler les fins de mois, mais gardait ses problèmes secrets. Son meilleur ami était plutôt aisé financièrement, mais ce n'était en aucun cas une excuse pour lui demander son aide. Indépendant, le jeune homme voulait s'en sortir seul depuis très longtemps, c'est pourquoi il avait pris l'énorme décision de diminuer sa dose de médicaments par deux afin d'aller deux fois plus longtemps avec une boite habituelle.

Arrivé au centre, Caël commençait par prendre un bon café  à emporter accompagné d'un cookie au Nutella dont il raffolait très clairement. Le chocolat était tout simplement un péché mignon, et pourtant malgré sa consommation excessive de chocolat, le jeune homme ne prenait pas un gramme, grâce au sport qu'il faisait en compagnie d'Andréas. Son café en main et son papier vide de Cookie jeté à la poubelle, le jeune homme avait rejoint le cinéma où il patientait en attendant son tour au guichet. Caël n'avait jamais vraiment été doté d'une incroyable patience. Alors qu'il regardait sa montre en se dandinant sur place, Caël eut le réflexe de jeter un coup d'oeil en arrière pour apercevoir l'énorme file qui patientait derrière lui. Et quelle surprise de voir la belle Haillie dont l'immense gifle dont sa joue droite se rappelait encore douloureusement. Son regard croisant celui de la belle brune, Caël allait ouvrir la bouche pour prendre de ses nouvelles lorsqu'il la vit quitter la file et partir d'un pas relativement rapide. Caël hésitait une seconde avant de quitter à son tour la file. Tant pis pour ce blockbuster, il le verrait plus tard, pour le moment, seule la jeune femme comptait. Il activait le pas derrière elle avant d'attraper son bras pour la retourner et lui faire face. Eh. Haillie... Pourquoi tu pars comme ça ? Je me rappelle de la gifle de la dernière fois je te rassure je crois que j'ai eu assez pour le coup. Pourquoi est-ce que tu continues à me fuir ? On a tous fait des erreurs dans la vie... Je t'ai dis que j'étai désolé.. Haillie !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Jeu 13 Aoû - 23:57


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie


J'avais décidé de passer une petite après-midi tranquille au cinéma histoire de me détendre un peu. J'adore le cinéma c'est un endroit très tranquille. Par un temps de pluie comme aujourd'hui je pense que c'est l’activité idéale. J'allais acheter ma place quand j'ai eu la mauvaise surprise de tombé sur Caël, ma réaction était évidente je voulais partir, le plus vite possible. Malheureusement il m'avait vu et il s'empressait de me courir après alors que moi je voulais juste être loin de lui j'avais déjà assez souffert. Il m'attrape alors le bras et me demande pourquoi je veux partir, il continua en me disant qu'il pensait que la gifle que je lui avais mise lors de notre dernière rencontre lui avait suffi. Il enchaîna avec le baratin habituel des hommes, on fait tous des erreurs ... c'est ça, pour finir il me rappela qu'il c'était excusé. J'essaie de m'échapper mon bras de sa main, je ne veux même pas qu'il me touche «Une gifle ne t'a pas suffi, tu en veux une autre peut être ? » Je suis prête à le giflé, quand d'instinct je baisse ma main, je ne veux pas encore lui faire mal. Je n'arrive plus à parler si à faire quoique ce soi. Bouge-toi Hailie va y pars vite loin de lui, mais je reste là planté devant lui... En le voyant toute cette histoire passée était remonté et c'est dur très dur. Je baisse la tête afin de ne pas avoir à croiser son regard «après ce que tu m'as fait je me demande comment tu oses encore m’adresser la parole. Me faire du mal une fois te suffis pas pourquoi tu continue putain» lui dis-je en me précipitant vers la sortie. Je m’assieds alors sur un petit banc en face du cinéma, cette rencontre m'a totalement bouleversé, jamais je n'aurais pensé que de revoir Caël m'aurait fait autant mal au cœur à croire que mon cœur est encore brisé. C'est vrai que je ne me suis jamais vraiment remise de la rupture, notre dernière rencontre c'était également très mal passée mais pour moi celle-là était pire. J'ai du mal a tiré un trait sur le passé.


Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Sam 15 Aoû - 1:12


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


Moi qui pensais passer une après-midi tranquille au cinéma, c'était fichu. Le film allait commencer et la salle serait probablement comble pour cette sortie nationale. En fait, je m'en fichais pas mal. Haillie était là elle aussi, et elle valait plus cher à mon coeur que ce film. C'est clair qu'elle m'en veut encore. Ses larmes ruisselant de ses joues en témoignent encore. Je ne peux m'empêcher de culpabiliser à nouveau pour tout le mal que j'ai pu lui faire. A l'époque, j'étais jeune, je voulais frimer et faire partie des gars populaires que tout le monde respecte, et à quel prix ? Celui d'une superbe amitié et du début d'une belle histoire d'amour. Finalement, je n'étais même pas entré dans ce cercle des populaires,  donc au final toutes mes erreurs ne m'ont rien apporté d'autre que du négatif.


Flashback.

Hey mec ! Dis tu viens à la soirée sur la plage ? J'avais peu réfléchis quand à la réponse. Une soirée sur la plage ? Trop la classe. J'étais obligé d'accepter. J'avais juste omis un détail important. A cette même date, Haillie et moi avions prévu de sortir ensemble pour son anniversaire. Un ciné, un restaurant et une soirée en amoureux. Je n'avais pas pensé à la jeune femme, jusqu'à ce qu'elle ne me parle du déroulement de la soirée que nous avions prévu. Le choix était imbécile, j'avais finalement annulé en dernière minute avec une excuse bidon d'être malade. Bien entendu les photos de la soirée m'avaient devancées et Haillie avait appris mon mensonge. Grossière erreur. Quand je réussissais après de longues explications à me faire pardonner, c'était pour la blesser à nouveau. Peut-être n'étais-je pas fait pour autre chose que de blesser la fille que j'aimais. Dis, tu sors avec cette fille ? La riche là ? Sérieux ? Je pensais que c'était juste une pote mec ! Cette fois, c'était la pire erreur. Non. Non pas du tout. C'est juste une amie. Juste une pote simplement... Avais-je répondu, sauf  que ces paroles étaient revenues aux oreilles de l'intéressée, que j'avais ignoré toute la journée. C'est ainsi que je me fis lâchement larguer, et jeter du groupe des populaires aussi. J'avais quelques allures mythomanes à l'époque, et maintenant je m'en mords les doigts.

Le bras de la jeune femme entre mes doigts, je la tenais fermement pour qu'elle reste face à moi. Elle avait de la force pour un si petit bout de femme, mais la rage qu'elle avait contre moi suffisait à lui donner une force surhumaine. Haillie, je regrette... Je t'ai appelé des centaines de fois pour m'excuser. Je sais que j'ai vraiment été un con à l'époque. Je le suis sans doute toujours mais j'ai changé. Je veux retrouver ta confiance, notre relation aussi bien amicale qu'amoureuse. Tu me manques Haillie, je te jure. Je regrette. Je me fiche si tu me fiches un second coup dans la figure, après tout j'ai survécu au premier, tu m'as fichu KO un week-end complet mais si c'est le prix à payer - te servir de punching-ball - pour que tu me pardonnes alors vas y. Frappe moi aussi fort que tu le souhaites. C'est amplement mérité! Lâchais-je sans trop réfléchir. A vrai dire, elle m'avait éclaté le nez et la mâchoire la première fois, et Andréas s'était écroulé de rire face à ma tête oedématiée. Haillie, je continue parce que je ne veux pas renoncer à notre histoire. On a passé de trop bons moments ensemble pour oublier et tirer une croix définitive sur nous. Regarde toi. Tu pleures. C'est la preuve que je représente encore quelque chose pour toi, même ça doit pas être forcément en bien...  Je tenais toujours son bras avant de relâcher doucement ma main de son poignet. Laisse moi juste une nouvelle chance... Je suis un connard je sais. Et si je recommence, alors tu pourras m'effacer définitivement de ta vie...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Sam 15 Aoû - 2:09


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie


Revoir Caël a fait remonter en moi des horribles souvenirs. Toute l'histoire que nous avions vécue se remémorer passage par passage dans ma tête. Je lui avais déjà pardonné une fois c'est suffisant non ? Moi je pense que si, Caël m'a fait trop de mal, la preuve le revoir maintenant me rend aussi triste que je l'étais à l'époque de notre rupture.
Je secoue la tête afin de revenir dans le monde réel pour quitter celui des souvenirs. Caël était là juste devant moi, il me tenait le bras tout en me disant qu'il regrettait son acte, c'est vrai que pendant 2 mois il m'avait harcelé de messages, d’appel, il venait chez moi tous les jours, il m'envoyait des messages sur Facebook, Msn tous les réseaux sociaux de l'époque. Ces paroles avaient un effet dévastateur sur moi, plus il parlait et plus mes yeux se remplissaient de larmes.
Il continua en me disant qu'il voulait qu'on soit à nouveau tous les deux, et que si je voulais le frapper pour me défouler je pouvais. J'avoue que ce n'était sûrement pas l'envie qui me manque mais, il a l'air tellement sincère. Je lève la tête pour apercevoir son regard «Je ne sais pas, je suis complètement perdue Caël, je te faisais confiance tu sais, déjà pour la soirée tu m'avais laissé tomber je t'avais pardonné mais dire du mal de moi, prétendre que je ne suis presque rien... C'est vraiment trop même si c'était il y a longtemps tu comptais tellement pour moi que j'ai l'impression de ne m'en être jamais remise » Je passe une main sur mes joues pour enlever les larmes qui coulent. Il me demande une nouvelle chance, je pris sa main et l'amenai avec moi pour s'asseoir. Je veux qu'on ait une vraie discussion, je vais lui dire vraiment ce que je pense et ce que je ressens. Je le regarde alors dans les yeux et lui dit "tu étais tout pour moi vraiment, je t'aimais vraiment fort, jamais je n'avais ressenti ça pour personne et même à l'heure actuelle. J'étais jeune et fragile et contrairement au apparence ça à changer, mais ... tu m'as fait tellement de mal » Je regarde son visage fin de voir sa réaction, je ne sais pas quoi faire.

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 0:03


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


Chacun de mes mots sortait tout droit de mon coeur sans aucune retouche. Chacun de mes mots respiraient la sincérité. Je n'étais pas du genre à mentir, surtout pas face à Hailie. J'avais assez merdé autrefois que pour briser à nouveau son coeur. Si je voulais la reconquérir, ce n'est pas pour faire le con à nouveau. J'avais réellement la motivation et l'envie de bien faire les choses. Si seulement elle ne m'en voulait pas à ce point, je l'aurai probablement emmené diner, mais je risquais surtout de me prendre son verre en pleine tête, alors il vaut sans toute mieux patienter et y aller doucement. En voyant sa réaction, je souffle doucement, elle semble s'apaiser et me laisser une chance. Sa main dans la mienne, je la suis en esquissant un léger sourire avant de m'asseoir face à elle sans lâcher sa main. Je la tiens dans la mienne comme pour m'y accrocher indéfiniment et la forcer coute que coute à me laisser une seconde chance. Bon au figuré bien entendu, sinon je risque juste une nouvelle claque que je préfère sérieusement éviter après le coup de la dernière fois pour lequel Andréas m'a largement charié dès mon retour à la maison. Devant de mon meilleur ami, celui que je considère comme mon frère, mort de rire devant moi. Autant dire que j'avais un peu les nerfs. Mon regard plongé dans le sien, je pouvais sentir à quel point je l'avais blessée. Je me sentais soudainement oppressé. Ce poids sur mon thorax me faisait presque mal. Je sais... Quand ils m'ont proposé la soirée j'ai pensé à rien. J'ai dis oui direct puis quand tu as parlé de la soirée, je me suis dis que j'avais fais une connerie. Je voulais pas passer pour un blaireau donc j'ai préféré te mentir... Je regrette vraiment. Ils me l'ont mis à l'envers, et je te jure que si je pouvais remonter le temps je le ferai vraiment. Je voudrais vraiment pouvoir modifier les choses. J'étais jeune et immature, mais j'ai changé, je te le jure. J'ai pas envie qu'on reste sur cette histoire... J'ai pas envie que tu gardes cette idée de moi, de ce mec que j'étais quand j'étais jeune... Lâchais-je en caressant légèrement sa main de mon pouce. Je grimace à ses mots et me rapproche un peu plus d'elle. Je sais. Je suis désolé. Tu étais tout pour moi. Enfin tu l'es toujours. j'ai toujours les mêmes sentiments pour toi mais avec mes erreurs du passé, j'ai peur que tu te braques et que tout capote. J'ai vraiment envie de rééssayer quelque chose avec toi. Je suis sur que notre histoire peut fonctionner, il faut juste se donner une nouvelle chance. Hailie. Je suis amoureux de toi depuis que je t'ai rencontrée dans cette salle d'attente du psy. Ca n'a jamais changé. Depuis toutes ces années. Je te demande pardon si je t'ai du mal, vraiment, c'était pas du tout volontaire. Une erreur de parcours. Tu veux bien me laisser une nouvelle chance ? Me laisser la chance de t'offrir l'anniversaire que tu as pas eu, t'inviter à diner, à aller au cinéma qu'on a loupé? S'il te plait... Murmurais-je en esquissant un léger sourire, une moue en espérant qu'elle accepte de me laisser cette nouvelle chance.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 0:52


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie


Cette journée tournait décidément au cauchemar pour moi, je ne pouvais pas fuir toute ma vie. Un jour il allait bien falloir que tout sorte et que je dise tout ce que j'ai sur le cœur à Caël. Je ne sais pas si j'en aurais le courage mais il faut au moins que j'essaie et que je ne panique pas. Je regarde Caël droit dans les yeux, il m'explique que l'histoire de la soirée n'était qu'une erreur stupide quelque chose d’immature. Je regarde ma main dans la sienne «Je t'est pardonné pour ça mais je ne t'ai pas pardonné d'avoir eut honte de moi, tu ne m'assumais même pas comme copine, tu as honte de moi à ce point? Si je t'ai quitté c'est parce que si tu n'étais pas prêt à assumer le fait que je n'étais ta copine jamais tu n’aurais jamais accepté le fait que j'étais... » Sur ces mots je me raidis, je suis en train de lui raconter, cette histoire qui date de l'époque du lycée, une période que j'aurais effacée de ma vie tellement elle avait été dure et éprouvante pour moi. J'avais envie de lui dire, la raison principale de ma rupture avec lui mais en même temps j'étais terrifié de sa réaction. Je baisse la tête «J'avais peur que tu me laisses toute seule et que tu es encore plus honte de moi si tu apprenais la vérité » Je ne l'avais pas dit clairement et je ne voulais pas le faire. J'espère qu'il aura compris, je n'étais peut-être pas prête à en parlé mais je sentais que c'était le moment de lui dire... Les larmes coulent sur mon visage, je ne sais plus quoi dire. Il va me détester maintenant, de lui avoir caché la vérité mais c'était mieux pour tout le monde. Cette histoire n'est qu'un mauvais souvenir et je pris chaque jour pour qu'il disparaisse de ma mémoire. Caël s'excusa à nouveau et me fit une déclaration qui me fit encore plus pleurer. Il tient vraiment à moi ça se voit. Il me proposa de m'offrir le dîner d'anniversaire que je n'ai jamais eu puis un ciné... Je le regarde « je préférerai juste, être tranquille, loin des gens, loin de tout » lui dis-je. Je mis ma tête sur son épaule, je ferme les yeux alors que les larmes continuent de coulés sur mes joues roses. Peut-être qu'en lui disant cela j’accepte de passer du temps avec lui mais ça ne voulait pas dire que je lui pardonne tout.

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 2:21


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


Avoir honte d'elle ? Pas une seule seconde. Il est vrai que ma réaction pouvait largement faire penser à la honte mais pas du tout. En fait, je ne savais moi même pas pourquoi j'avais réagit de cette manière. Qu'est-ce que cela pouvait bien faire que je sorte avec elle ou non en fait ? Elle était riche oui, moi pas, mais je n'avais jamais eu honte de notre différence de mode de vie. On s'aimait et à mes yeux le reste comptait bien peu... Bien sur que non je n'avais pas honte. Je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête, je te promets, Hailie. Je n'ai jamais eu honte de toi. Que tu sois riche et moi pas, je m'en fichais. Je t'aimais, mais je n'ai jamais réussis à te le prouver de la bonne manière. Quoi que je fasse, je faisais le con. Je ne sais pas comment m'y prendre en amour Hailie. Je me conduis comme un con parce que je n'ai jamais vraiment eu de petite amie hormis toi. J'ai toujours flirté sans plus. Mais toi... J'ai toujours voulu que ça tienne... J'ai juste pas réussi. Mais que tu sois riche m'indiffère. Enfin si c'est de cela que tu parles... Répondis-je en fronçant un peu les sourcils. Elle semblait soudainement éviter la discussion comme si elle en avait dit de trop, mais pour moi pas assez. Je la regardais intensément lorsqu'elle parlait de vérité. De quelle vérité parlait elle au juste ? Il passait une main dans sa nuque en réfléchissant. Il ne voyait pas de quoi elle parlait. De quoi parles-tu Hailie ? Je ne comprends pas... Explique moi clairement, je comprend rien là. Murmurais-je en soupirant avant de la prendre contre moi en la voyant fondre à nouveau en larmes. Je caressais doucement ses cheveux bruns et embrassais doucement son front. Je te propose qu'on aille chez toi, parce qu'Andréas est chez moi. On vit en coloc. Je pensais qu'on pourrait commander un truc à manger, et se faire un film juste toi et moi. Aller à notre  aise, nous retrouver petit à petit... D'accord ? Je me relevais alors en la prenant contre moi. Mon bras glissait dans son dos pour marcher avec elle. Il marchait doucement vers le domicile de la jeune femme pour lui offrir tout de même un bon film et de quoi manger tout en étant au calme juste tous les deux. Une fois chez elle, il découvrait la vaste battisse avant de poser sa veste sur une chaise et de s'appuyer sur le comptoir de l'énorme cuisine. Tu as envie de quoi? Pizza, burger, frites, grec, chinois, Thai ? Je te laisse choisir, c'est moi qui régale  Lâchais-je avant d'embrasser sa joue et de la laisser choisir avant de trouver les menus sur son portable grâce à internet et de téléphoner pour commander Dis moi... De quoi parlais-tu quand tu parles de vérité au juste ? Ca me triture depuis tout à l'heure et j'aimerai comprendre... Il y'a une chose dont tu ne m'as jamais parlé ? Tu sais ça fait des années donc je ne t'en voudrai pas, même si tu m'as fais un enfant dans le dos Lâchais-je sur le ton de la rigolade avant de voir son visage se fâner soudainement Attends... Tu as un enfant ? On... Non! Si ?! lâchait-il en se mordant la lèvre en attendant sa réponse. Et s'il était papa? Si c'était réel ? Il avait pensé devenir père un jour, mais si vite il avait peur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 10:05


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie


 Ma discussion avec Caël continué, je lui demandai s'il avait honte de moi ou de quoi que ce soit chez moi, il me fit une longue et belle tirade pour qu'expliquer que pour lui notre inégalité sociale ne représenter absolument rien. Je lui lançai un petit sourire «moi je m'en fichais» lui dis-je. Je laissai un peu échapper le fait que je lui cachais quelque chose, tout de suite il me demanda que quoi je parlais « de rien t'inquiète pas » lui-dit en évitant absolument le sujet. Je n'ai pas forcément envié d'en parler mais je dois lui dire il était impliqué un peu lui aussi cette histoire 
Il était doux et gentil avec moi et ça même si je lui ai coller un pain, il m'embrassa sur le front en me caressant les cheveux puis il me proposa d'aller chez moi et de commander à manger puis de regarder un film. Je hochais la tête « oui c'est une bonne idée » nous nous dirigions en direction du manoir de ma famille qui n'était pas très loin du cinéma. Une fois arriver chez moi, nous allons directement dans la cuisine. Je m’assieds sur une des chaises hautes en face du comptoir, Caël me demande ce que je veux pour manger, il me fit une liste étonnante « Burger frite » lui dis-je en souriant. Il est vrai que je suis absolument affamé. L'émotion me donne faim apparemment « je peux payer tu sais » ajoute-je, je ne veux pas qu'il dépense on argent inutilement pour moi et pour de la bouffe. La discussion revient sur la vérité, Caël me demande ce que je lui cache et merde, je ne peux éviter le sujet éternellement, il me demande de tout lui raconter. Pour plaisanter il me dit que si je lui avais fait un enfant dans le dos ce n'était pas grave, mon visage se stoppa net. C'était exactement pour ça que je ne lui avais rien dit à l'époque, sa réaction, il n'assume rien. Caël voyant mon expression me demande si j'ai enfin si nous avons un enfant. Je baisse les yeux «Avait plutôt » lui-dit évidemment je ne l'avais pas gardé à l'époque, j'avais un copain qui avait honte de moi et j'étais beaucoup trop jeune. Des larmes commencèrent couler encore sur mon visage. J'ai peur de sa réaction.

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 13:15


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


La perspective de passer une après-midi avec Hailie me ravit. Si je pouvais faire mes preuves c'était maintenant ou jamais. Je la regardais, sans jamais décrocher mon sourire. Malgré son visage rougit par les larmes, elle est toujours aussi belle. Je me lance alors dans la commande de deux burger frites avec mon  portable en faisant les cents pas dans la maison. C'est un défaut chez moi, je ne peux jamais rester au même endroit quand je suis au téléphone, une sorte de tic je crois. Une fois raccroché, je me retrouve dans une pièce inconnue et soupire avant de retrouver finalement le chemin, tant ce manoir est immense. Je reprends alors place aux côtés de la belle brune. Je sais que tu peux payer. Mais j'ai foiré tes 17 ans alors je peux bien me rattraper par ce burger frite et la prochaine fois je t'emmènerai dans un vrai restau. J'y tiens vraiment. Lui dis-je en esquissant un doux sourire sincère. Lorsque je parle d'enfant, évidemment je déconne. Mais en entendant la jeune femme, je me décompose. On avait un bébé ? Du moins un enfant désormais. Je m'en voulais aussitôt d'avoir balancé cela sur le ton de la rigolade. Encore une fois elle va probablement me prendre pour un idiot qui n'assume rien. Lorsqu'elle insiste sur le passé, je fronce les sourcils. Elle était riche, alors elle n'a surement pas perdu l'enfant d'une maladie, elle aurait surement tout fait pour le sauver. Avait elle avorté ? C'était plus probable étant donné notre jeune âge de l'époque, mais j'étais très surpris, même choqué qu'elle ne m'en ait jamais parlé. Un bébé, ça tombait mal certes, mais si au moins je l'avais su, j'aurai pris mes responsabilités pour élever ce bébé. Prendre la décision d'avorter sans même me consulter me gênait et le fait que je sois qu'un gamin n'était pas valable. Je lui en voulais, de m'avoir caché ce secret toutes ces années. Tu étais enceinte et tu ne m'as jamais rien dis... Hailie tu es sérieuse ?! Lâchais-je en passant une main sur mon visage Tu ne crois pas qu'avant de faire quoi que ce soit tu aurais pu m'en parler, je crois que je méritais de savoir... J'aurai pu prendre mes responsabilités, j'aurais pu m'accrocher à ce bébé et on aurait pu former cette famille si seulement tu m'en avais parlé avant de poser tes actes. De base, j'étais contre l'avortement, mais en sachant qu'Hailie y avait eu recours pour notre bébé était encore pire. Je lui en voulais sincèrement et partis m'asseoir dans le sofa en  glissant mon visage entre mes mains. J'aurais pu être papa... J'en étais tout retourné. Je me sentais si mal. J'avais le poids de sa mort sur les épaules et c'était insupportable.  Je soupirais longuement, je n'en revenais pas. Virtuellement, cette claque était tout aussi douloureuse que la véritable gifle de l'autre jour... Pourquoi tu as fais ça... On aurait pu avoir une famille, j'étais fou de toi, j'aurai tout fait avec toi si tu aurais décidé de le garder Hailie ! J'aurais tout donné pour ce bébé et pour toi. Tu ne m'en as pas laissé l'occasion... Je vais vivre avec ça sur la conscience...  J'en avais presque les larmes aux yeux. Je n'avais jamais réellement voulu être père mais maintenant que j'étais face à cette situation, j'aurais préféré  être père. Je pense en fait que ca m'aurait plu. Je vais rentrer... J'ai besoin de respirer... Lâchais-je en me levant, soudainement oppressé. Sans doute mon cœur faisait il des siennes avec cette nouvelle. Je posais alors la main sur mon coeur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 19:48


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie



Voilà, j'étais avec Caël chez moi, nous avons décidé de commander à manger, je choisis un burger frite, je regarde alors Caël marcher et marcher dans ma maison pendant qu'il téléphone. Je souris en le voyant faire il est adorable quand même, bon il a fait des choses détestables mais il reste mignon et gentil quand même. Je propose alors à Caël de payais, il me dit que ce n'est pas la peine mais qu'une autrefois il voudrait m'amener au restau «d'accord » lui dis-je en souriant. J'étais comme hypnotiser par son regard, toute la colère et la haine que j'avais envers lui avait comme disparut c'est étrange. La discussion basculât très vite vers un sujet beaucoup moins agréable... En effet Caël avait compris pour le bébé... Il me regardait comme s'il  était dégoûté de moi, je recommencer à pleurer encore, cette histoire c'était vraiment un cauchemar pour moi. Caël me demande alors si j'étais enceinte sans lui en avoir parlé. Je baisse la tête « c'est compliquer tu sais » répondis-je. Il commença à me reprocher de lui n'avoir rien dit, il commença à me parler de famille et de responsabilité « tu déconnes, tu n'aurais rien fait dû tout tu m'aurais laissé toute seule putain j» dit-je en pleurant «tu n'assumez pas le fait que je sois ta copine alors tu aurais assumé d'avoir une copine enceinte . Tu aurais assumé un bébé ? Je pense pas vu comment tu étais à l'époque tu m'as laissé tomber une fois pour les populaires tu aurais fait la même chose, je ne comptais pas pour toi » lui dis-je en pleurant de plus en plus. Il ose me reprocher des choses mais n'aurait rien fait lui. Caël partis s'asseoir sur le canapé, je le regarde « je suis désolé, je l'ai appris et je voulais te le dire mais quand j'ai entendu que tu n'assumais pas notre couple pour moi c'était trop dur et j'avais peur, que tu me laisses alors j'en ai parler à mère. Je voulais le faire adopté ou quoi mais ma mère m'a dit qu'il ne fallait pas que ce fût mauvais pour l'image de notre famille alors elle m'a emmené à la la clinique et tout était terminée » avoue-je en pleurant. Dire ça à Caël était vraiment la chose la plus dur et épouvantablement pour moi «je suis désolée » lui dis-je en m asseyant à coté de lui. Caël me dit qu'il allait avoir cette histoire sur la conscience à cause de moi «pardon » dis-je en continuant de pleurer, je le regardais il avait l'air tellement mal. Caël me dit qu'il voulait rentrer, puis il posa sa main sur son cœur, il avait des problèmes de santé assez grave et je ne voulais pas qu'il soit mal par ma faute. Je pris sa main «non reste avec moi » Je me lève et me mets devant lui, je pose une main sur son coeur « calme toi » lui dis-je en le regardant dans les yeux.

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 20:37


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


«Arrête de dire ça Hailie ! C'est faux et tu le sais ! Tu prends sans cesse cette excuse comme quoi j'étais immature, que j'avais honte de toi et tout le tralala ! Hors tu sais que c'est faux ! Tu t'es juste persuadée de cela pour te donner bonne conscience et te permettre d'avorter de NOTRE bébé ! C'était notre enfant, le fruit de notre amour ! Merde ! T'as pas pensé à ça ? T'as pas pensé que ça pourrait peut-être me faire du mal ? Et si on arrive plus à avoir d'enfant ? Tu imagines ? Tu te vois adopter ? Moi pas ! Pense à ça !» lâchais-je en m'emportant soudainement face à ses paroles. Remettre le couteau dans la plaie ne servait franchement à rien hormis me blesser et me donner de moins en moins envie de reprendre cette histoire là où nous l'avions laissé. Notre histoire était bien plus compliquée que prévu, mais aujourd'hui je savais que je n'étais pas le seul coupable de l'échec de notre relation. Elle aussi, en me cachant la vérité avait joué dans l'échec de notre histoire. Comment pouvait elle se permettre de dire que je n'assumerai pas ce bébé, qu'en savait elle ? Etant adopté moi même, la famille était quelque chose des plus sacré à mes yeux. Alors pourquoi se permettre une telle réflexion plus que blessante ? J'étais peut-être jeune, mais j'avais une certaine maturité. Je pouvais parfaitement prendre mes responsabilités et les décisions qui s'imposaient. Profondément blessé, je frottais mon visage et soupirais. «Et parce que tu crois que ta réaction est plus mature peut-être ? Ne pas m'en parler. Comment pensais tu que j'allais réagir, sérieusement... Tu es incapable de me pardonner pour mes erreurs, je ne pense pas pouvoir te pardonner la tienne Hailie. Tu veux que je te dise... Je pense pas que je comptais assez pour toi non plus que pour me parler de ça. Tu voulais pas d'un enfant de moi, voilà tout.  » Finalement mal dans ma peau, je me lève prêt à filer en attrapant ma veste au vol.  Je ne controle ni mon coeur ni mes émotions. Je suis vraiment hors de moi. Je lui en veux vraiment et je suis incapable de rester ici plus longtemps, mais face à moi, Hailie m'empêche de partir et pose sa main sur mon coeur en me demandant de rester et de me calmer. Me calmer ? Comment ça ? « Je n'ai plus envie. J'ai plus faim, je suis fatigué, j'ai envie de prendre une douche et de me coucher... J'arriverai pas à me calmer Hailie. J'y arriverai pas ici ni maintenant. Faut que je rentre chez moi. Que je prenne mes médocs ... J'ai besoin de mes médocs. » Ma tête me tournait. Mon coeur se serre encore plus. J'ai quelques absences, comme si mon coeur manquait de sang et d'oxygène. Je me laisse tomber dans le sofa, ne tenant plus sur mes jambes. Je me sens mal. Vraiment mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 21:12


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie


J'essayais d'expliquer à Caël les raisons qui m'ont poussés à faire ça mais rien, il ne comprenait rien et il me détestait, voilà à force d’être honnête il m'arrive que de la merde putain. J'écoutais Caël me gueulait dessus et me faire culpabiliser, me parlait du passé et du futur «Tu as raison, j'y pense tous les jours je sais que j'ai fait une erreur mais il faut que tu te dises que c'était même pas encore un bébé quand j'ai avorté c'était du liquide c'est tout presque rien n'était fait. Je sais que c'était une erreur et que j'aurais du t'en parler mais tu m'avais fait trop de mal »Il ne veut pas comprendre mon point de vue. J'essaie de lui parler mais il me hurle dessus « si je t'es rien dit et que j'ai agi comme ça c'était ta faute, tu était un gamin et tu m'ignorais alors tu pensais que je me sentais comment moi à 17 ans enceinte avec un copain qui vous me lâché pour rien ? Essaie de comprendre mon point de vue putain au lieu de m'engueuler » D'accord c'était pas très gentil mais au fond de moi c'était comme ça que je le ressentais. Caël continuait en me disant que j'avais pas était mature et qu'il ne pouvait pas me pardonner «  je te pardonne tout si tu me pardonnes, on remet les compteurs à zéro . Je ne veux pas te reperdre encore »lui dis-je en pleurant. Caël en arriva à la conclusion que je ne voulais pas d'un enfant de lui « Mais n'importe quoi » lui dis-je, il ne comprend rien. Je vois que Caël veut partir, non-putain, je me lève et pose une main sur son cœur en lui disant de se calmer, il me dit qu'il n'avait plus faim, qu'il avait besoin de ces médocs « Je vais chez toi les chercher tu restes là, tu peux aller prendre une douche et on parlera quand tu iras mieux, ma chambre et au premier si tu veux te reposer je peux pas te laisser seul maintenant » lui-dit, j'étais protectrice et je m'inquiète vraiment pour lui. Soudain, Caël tomba sur le canapé « Caël putain tu fais quoi là » il avait déjà fait ce genre de chose, quand il était triste ou ou nerveux, je savais ce qu'il fallait faire. Trois bonnes gifles « Réveille toi putain de merde » Il ouvre légèrement les yeux « appuie-toi sur moi ok ? Je t’amène dans mon lit et après je cours chercher des médocs » Je l'aide à monter dans ma chambre, il est comme totalement inconscient, je l'allonge sur mon lit et jette un coup d’œil sur la photo poser sur ma table de nuit. C'est une photo de lui et moi prise quand on était au lycée, je les mise là il y a longtemps et elle n'a jamais bougé. «c'est ma faute tout ça, ton état, je suis une bonne à rien putain » dis-je en lui enlevant ses chaussures « alors tu bouges pas d'ici je reviens » dis-je en partant rapidement. Je me mis à courir pour aller chez lui, heureusement qu'il était en coloc avec Andreas. Je me sens tellement coupable putain tout ça c'est ma faute s'il est dans cet état. Je cours pour arriver devant la maison, je rentre comme une furie sans faire attention à rien ni personne et fonce dans la première chambre que je voie. Gagner c'est la sienne, je prends ses médicaments qui sont sur la table de nuit ainsi qu'un pull et je repars aussitôt comme une voleuse. Je n'avais même pas calculés si Andreas était là tout ce qui me préoccupé c'était Caël.

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 22:58


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


« Mais cesse de m'expliquer ce que tu as fais ! Je ne veux pas savoir que ce n'était que du liquide, c'était notre bébé. Dans ce liquide il y'avait une vie, il y'avait notre ADN ! Il y'avait nos gène, c'était notre bébé et tu n'avais aucun droit d'avorter sans m'en parler !  » Hurlais-je à pleine voix. Ne voyait elle pas dans quel état elle me mettait ? Savoir que mon bébé était mort avant même d'avoir pu vivre me mettait dans une telle rage ! Pourquoi me racontait elle ce moment que je trouvais absolument horrible et repoussant ? Je ne comprenais pas sa démarche mais en tout cas, cela ne me faisait en rien oublier. « Je t'ai fais du mal, tu m'as rendu la douleur, je t'en remercie. Je préférais encore ne rien savoir, très franchement !! Alors non je ne comprends pas ton point de vue, et je ne le comprendrai jamais. Je te remercie de me remettre la faute sur le dos, mais a mes yeux, tu es tout aussi fautive que moi dans l'échec de notre relation ! » Lui répondis-je en levant les bras, tel un italien dans une colère noire. « Ah parce que tu crois que c'est comme ça que ça va aller, tu crois que je vais tout oublier en un claquement de doigts ? Non. Non. Je pardonne pas comme ça en un claquement de doigts tout comme tu ne m'as jamais pardonné en des années malgré toutes mes vaines tentatives pour te parler !  » Comme si c'était si facile, c'était n'importe quoi. Même si j'acceptais ce deal, je savais que je n'arriverai pas à lui pardonner tout comme elle n'y arriverai pas non plus. Elle savait qu'elle était en faute mais ne voulait pas se l'avouer, voila tout. Lorsque je me sens mal, je la vois aussitôt paniquer, mais mon esprit est ailleurs, emporté hors de mon corps. Je perds peu à peu conscience. Il n'y a que mon ouie qui me raccroche encore à la terre mais peu à peu mon ouie aussi s'arrête. Je n'entends que des cris lointains avant de sentir trois douleurs qui me font reprendre conscience. Trois gifles. Visiblement je suis son souffre douleurs. Jamais une fille ne m'avait autant frappé dans ma vie. D'abord au lycée, puis mon nez dernièrement et ce soir, trois gifle. L'avais-je seulement mérité ? Au moins cela semblait l'avoir défoulée. Je papillonne des yeux et pose ma main tremblante sur ma joue gauche encore douloureuse. Toujours déconnecté, sans un mot, je la suis sans rechigner malgré que mes jambes ne m'aident pas beaucoup à tenir debout. Je m'allonge alors dans son lit. J'ai juste envie de dormir, mais je la sens retirer mes chaussures. NON PAS MES CHAUSSURES. Elle découvre alors mes chaussettes dépareillées. Une verte et une bleue, la faute à ce petit chenapan de chiot qui m'en a volé et détruits une de chaque paire. Je pousse un soupir et la laisse partir sans un mot, encore trop dans les vappes. Néanmoins une fois partie, je me relève et titube jusque la salle de bain. J'ai besoin de me vider la tête et au fond, elle m'a autorisé à prendre une douche. Bon pas sur qu'elle soit contente de me savoir si faible dedans. A moitié déshabillé, je ne porte que mon boxer sous l'eau chaude, effondré au sol, assis et recroquevillé sur moi même, luttant pour respirer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Dim 16 Aoû - 23:51


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie


«pardon je suis désolée je m'en veux vraiment, c'est ma faute d'accord... » dis-je en baissant les yeux et en pleurant «ne me crie pas dessus s'il te plaît » je déteste qu'on m'engueule, qu'on me crie dessus c'est une des pires choses pour moi, les larmes coulent sur mes joues, je savais que j'avais mal agi et je regrettais tellement... Je me sentais de plus en plus mal. Je regardais Caël, en lui disant « c'est ma faute j'ai compris, mais c'est fait, c'est fait tu veux quoi putain en me disant ça ? Tu veux que je culpabilise ? Que je me suicide je sais pas... » Je voulais vraiment qu'il me pardonne mais, il a l'air tellement énervé contre moi, je me sens hyper mal, je comprends pas pourquoi il pète un plomb sur moi, c'est passé... Je regarde Caël et vois qu'il se sent mal, je commence à crier et lui donner des gifles pour essayer de le réveiller «Caël, répond » dis-je en criant il avait l'air tellement perdu et tout paniqué. Je l'aide à monter les escaliers et je l'installe sur mon lit pour qu'il se repose pendant que je vais chercher ses médicaments. J’enlève ses chaussettes et remarque que les deux sont dépareillées «tu es trop mignon » dis-je, il n'y a que lui pour faire ça... Une fois partie, je vais chercher rapidement les médicaments de Caël chez lui, je cours aussi vite que je le peux. Une fois les médocs en main je fonce pour retourner chez moi, j'espère qu'il va bien. Une fois arrivée je dévale les escaliers « Caël je suis là » je regarde dans tous les endroits de ma chambre mais je ne le vois pas, j’attends alors la douche, je file dans la salle de bain. J’aperçois ses vêtements par terre, en entrant je le vois en boxer sous la douche toute perdue, j’éteins rapidement l'eau « je suis là ça va aller promis » je prends une serviette et l'aide à ce relevé, je l'enveloppe dedans et le serre dans mes bras «je suis désolée pour tout... »Je le regarde dans les yeux, j'ai envie de l'embrasser mais ce n'est pas vraiment le moment je pense. Je lui sers ensuite un verre d'eau et je lui donne ses médicaments qu'il prend sans broncher «  je t'ai pris un pull, pour que tu n'es pas froid » dis-je en l'accompagnant dans ma chambre.

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Lun 17 Aoû - 13:25


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


Finalement, Hailie semble reconnaitre sa part de tords dans l'échec de notre relation et me parait sincère dans ses paroles. Nous sommes donc quittes, le compteur est remis à zéro, mais pour combien de temps ? Qui me dit que ça ne reprendra pas dans quelques jours ? J'ai envie d'y croire mais reste néanmoins sur mes gardes. Je soupire longuement et passe mes mains dans mes cheveux. Je lui en veux, elle le sait, mais elle sait aussi que le pardon ne s'accorde pas facilement. Elle s'est trompée en pensant que je n'aurai pas pris mes responsabilités. Je n'aurai peut-être pas été le père parfait mais j'en serai un tout de même qui tente de faire ses preuves. Le père parfait n'existe pas. Nous portons tous les deux le poids de la culpabilité sur nos épaules désormais. Nous sommes à égalité.

Dans les nuages, je reprends doucement conscience tandis qu'elle me hurle de répondre. Un léger son sort de ma bouche sans parvenir à former une quelconque phrase ou un quelconque mot. Je reste allongé, pour me calmer en la regardant partir avant de glisser, de ramper même sous la douche, légèrement froide, que je n'arrive pas à atteindre. Tant pis. Une douche froide ça me va aussi. Je prends du temps pour réfléchir, je reste recroquevillé, pensif. Je réfléchis à cet enfant. Ou en serions nous s'il avait vécu ? Serions nous ensemble ? Serions nous tout de même en conflit ? Je n'en savais rien, mais j'avais la vague impression que cet enfant allait manquer dans ma vie. Finalement, j'entends la porte d'entrée claquer et Hailie monter les marches deux à deux, une fois dans la salle de bain je m'appuie doucement contre elle pour me redresser. Je commence à avoir froid sous cette douche. Je me sèche doucement et me retrouve avec un boxer trempé. J'enroule pudiquement la serviette autour de ma taille et ôte mon boxer avant de trouver la petite pièce où se trouvait le sèche-linge. Cela fait 8 ans qu'on ne s'est plus vu complètement nus. Autant dire que depuis l'époque notre anatomie a changé. Je le fais tourner une vingtaines de minute avant de l'enfiler de nouveau, plus au sec et au chaud. Depuis le retour d'Hailie, je n'ai pas dis un mot. Je ne sais pas quoi dire au fond. Je la regarde avant de m'asseoir à côté d'elle. «Nous sommes quittes. Je ne veux plus parler de ça. C'est le souk dans ma tête... » Je hausse les épaules avant d'entendre le livreur sonner à la porte. Notre repas est arrivé, mais je n'ai pas faim. Attrapant le verre d'eau mis à ma disposition, je prends mes médicaments. Je suis censé en prendre deux d'un coup pour avoir la dose suffisante, mais c'est ma dernière boite, alors je remets incognito un médicament dans le flacon et prend l'autre sans rechigner. Il va me falloir une vingtaine de minute pour qu'il fasse enfin effet. Je reste assis en la regardant «Merci pour les médicaments... Et pour mes chaussettes c'est Jack. Le chiot qu'on a adopté qui m'en a bouffé deux. Je dois m'en racheter mais j'y pense jamais » ou plutôt je garde mon argent de coté pour quelque chose de plus utile qu'une paire de chaussettes. Je prends doucement sa main dans la mienne et caresse ses doigts avant d'esquisser un léger sourire «Tu imagines... Si on s'était pas quittés... Tu aurais sans doute une bague de fiançailles à ce doigt et une alliance à celui ci. Trois enfants ou quatre qui courent dans la maison et moi qui suis crevé à force de faire la loi derrière eux...  » Je ris doucement «Tout ce dont les petites filles rêvent et que j'ai été incapable de t'offrir. Je suis désolé Hailie, de ne pas avoir pu t'offrir ça. Mais je t'aime, et c'est tout ce qui compte actuellement ... » Dis-je en caressant sa joue dont quelques larmes coulent de ses yeux. «Arrête de pleurer... C'est bon. On oublie tout et on recommence à zéro. » lâchais-je en approchant mes lèvres des siennes. Je l'embrassais doucement et caressait sa joue. « Viens. On va manger un peu... » J'enfilais mon jeans et mon pull pour descendre en gardant sa main dans la mienne. Une des bonne a ouvert la porte et notre repas attend sur la table. Je caresse doucement le cas de son dos et m'assied face à elle. J'ai soudainement très faim. Sans doute ma crise est elle passée. J'ai besoin d'énergie, de nourriture. «J'imagine que tu ne veux toujours pas que je rentre chez moi... Je te propose qu'on aille se coucher ensuite. Ca me fatigue ces crises... »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Lun 17 Aoû - 15:18


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie



Une fois revenu de chez Caël, je fonce dans ma chambre pour lui apporter ses médocs, je le retrouve sous ma douche complètement perdue, je l'aide à se relever et lui donne une serviette. Le pauvre il a l'air tellement mal et tout ça par ma faute putain. Il enroule la serviette autour de sa taille et enlève son boxer, et le met dans un sèche-linge. Je regarde Caël, il ne dit rien, c'est mauvais signe je pense. Je pars ensuite dans ma chambre pour enfiler autre chose de plus chaud, j'enlève mes vêtements et mets un pull très long, je serais plus à l'aise je pense. Je reviens vers Caël qui s'assoit juste à coté de moi, il me regarde en me disant que nous sommes quittes, je baisse les yeux, j’allai ouvrir la bouche sauf que la sonnette retentie. Putain c'est qui j'allais parler là. Caël me remercia ensuite pour les médicaments et se justifia sur les chaussettes « ce n'est rien, je trouve ça mignon pour les chaussettes » dis-je en souriant. Je sens tout d'un coup sa main qui prend la mienne, il me dit si je m'avais pas ... tout gâché en gros, on serait peut-être marié et on aurait des enfants, je souris « c'est possible, il y a encore le temps tu sais » lui-dit je n'aime pas me précipiter de trop ni m'avancer dans l'avenir quoique j'imagine plutôt bien mon avenir avec Caël. Il s’excusa ensuite de ne pas m'avoir offert une vie de rêve «c'est ma faute pas la tienne » lui-dit. Quand Caël me dit qu'il m'aimait mon cœur à faire un bond, comme à l'époque ça me faisait le même effet, c'était bizarre d'ailleurs. Il continua en me disant qu'il voulait oublier tout ça. Wooow je suis surprise ça ne lui ressemble pas, mais je ne préfère pas me plaindre c'est mieux comme ça, beaucoup mieux même. Il approcha ses lèvres des miennes et m'embrassa, il me proposa d'aller manger «Ça m'avait manqué » lui-dit en souriant, je faisais évidemment référencer à sa façon d'embrasser... Il m'avait manqué tout court, je me sens bien avec lui. On descend ensuite les escaliers pour aller manger, le dîner je suis surprise ça ne lui ressemble pas, mais je ne préfère pas me plaindre c'est mieux comme ça, beaucoup mieux même. Il approcha ses lèvres des miennes et m'embrassa, il me proposa d'aller manger «Ça m'avait manqué » lui-dit en souriant, je faisais évidemment référencer à sa façon d'embrasser... Il m'avait manqué tout court, je me sens bien avec lui. On descend ensuite les escaliers pour aller manger, le dîner nous attend sur la table, on s’assoie ensuite l'un en face de l'autre. Caël supposa que je n'allais pas le laisser partir, et donc qu'il allait dormir ici, je lui souris « tu as tout juste, alors dit moi ce que j'ai manqué depuis toutes ces années je veux tout savoir » lui-dit d'un air curieux. J'étais curieuse et impatiente de savoir tout ce qui c'était passé, je commence ensuite à manger mon burger «  tu as eu d'autres copines je suppose ? » dis-je, je ne suis pas jalouse, juste curieuse et un peu jalouse ok.

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Lun 17 Aoû - 22:09


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


«Moi aussi ça me manquait... Je n'aime pas qu'on soit en conflit » Murmurais-je à son encontre en souriant doucement avant de déposer un léger baiser sur sa tempe. Je pouvais sentir l'odeur des frites du haut des escaliers tant j'avais faim. Si j'avais pu dévaler les escaliers quatre à quatre je l'aurais fais. Mais la main d'Hailie dans la mienne, on risquait surtout une belle chute à deux, et une nouvelle gifle pour moi. Je lui souriait en prenant place face à elle, attrapant aussitôt mon burger pour mordre un bon coup dedans en gémissant de plaisir de savourer ce gout dans ma bouche. Nos différents de côté, nous pouvions manger en toute harmonie, en tête à tête amoureux. Je mourrais littéralement de faim, et ce burger accompagné de ces frites me faisait le plus grand bien. C'était peut-être gras, mais selon certaines personne, j'en manquais cruellement, la faute à ma maladie. On ne peut pas dire que je suis gras, ou trop musclé. J'ai ce qu'il faut en muscle pour m'entretenir régulièrement. Je fronçais doucement les sourcils à la question de la jeune femme avant de rire. «Je vois clair ! » dis-je en souriant avant d'essuyer ma bouche pour lui répondre «Eh bien, rien de spécial. J'ai fais des études de kiné que j'ai réussis. Donc je travaille dans un petit cabinet où je me plais assez. C'est chouette comme métier, j'aime bien le contact avec les gens. Et toi alors ? Tu t'es laissée aller à la photographie ou tu as changé d'avis ? Je sais qu'à l'époque tu faisais des photos somptueuses. » Répondit il en souriant doucement avant de manger quelques frites. A sa seconde question, je me crispe un peu et secoue négativement la tête. « Non... J'aurais pu... Mais avec ma maladie j'avais trop honte. Tu sais, au moment le plus crucial, dire à la fille avec qui tu veux coucher, qu'avec ton insuffisance cardiaque, tu as pas assez de sang pour irriguer cette partie de ton corps, c'est vraiment pas top... Avec toi ça allait, puis mon problème cardio s'est aggravé, j'ai été hospitalisé deux fois deux semaines et depuis, j'ai vraiment du mal... C'est bizarre de te dire ça... Mais j'ai confiance en toi. Et problème ou pas, j'étais toujours amoureux de toi alors ça ne m'a pas motivé à trouver quelqu'un d'autre. » lâchais-je en baissant un peu la tête. Je me sentais un peu mal de lui expliquer cela. C'était si personnel... Mais au fond c'était la pure vérité. Si cette maladie n'avait pas été là, peut-être aurais-je eu une ou deux aventures sans lendemain. Mais ce n'était pas le cas. Mon burger terminé, je baillais doucement et débarrassais la table et mis le tout à la poubelle. Je grimpais alors les escaliers pour rejoindre sa chambre et m'écraser dans son lit. Je me couchais dans le lit en me prélassant joyeusement. Mes muscles étaient engourdis. Je soupirais de plaisir dans ce lit avant d'être rejoint de la jeune femme qui ne mit pas bien longtemps à s'endormir. Elle avait de la chance. Le marchant de sable m'avait visiblement oublié. Sans bruit, je sortis du lit, j'avais besoin d'air. Je m'assis alors sur les marches de la maison dans le jardin.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Lun 17 Aoû - 22:51


 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie



Après toutes ses péripéties nous pouvons enfin aller manger, je suis complètement morte de faim, je descends les escaliers mainsdans la main avec Caël, je m’assoie ensuite juste en face de lui. Je commence alors à manger mon burger... OMG que c'est bon « je crois que manger un burger et synonyme d'orgasme de la bouche pour moi » dis-je en riant. Je picore ensuite deux ou trois frites, avant de questionner Caël sur e qu'il avait fait de sa vie. Il me dit qu'il y voyait clair, je ris à sa remarque tout en continuant de manger. Il me raconta qu'il avait fait des études de kiné et que sinon rien de particulier, qu'il avait son petit cabinet. Puis il me demanda ce que j'avais fait de mon coté, je lui adresse un petit sourire avant de dire «J'ai continué la photo, j'ai pris des cours à la fac, puis j'ai trouvé un job à La et voilà rien de bien passionnant » lui-dit en souriant. Je fais ensuite ma curieuse en lui demandant s'il avait eu beaucoup de copine après moi il fit alors une drôle de tête et me répondit que non, a cause de ces problèmes cardiaque il avait des problèmes pour...enfin voila quoi, il m'avoua ensuite que vu qu'il avait toujours été amoureux de moi ce n'était pas tellement un problème. Mes yeux se mirent à briller « c'est adorable, enfin pour ton problème ce n'est pas cool hein mais... bon bref je m’enfonce là » dis-je en souriant. C'est vrai qu'a l'époque nous avons des petites difficultés au début mais ensuite tout aller plutôt bien, c'est vraiment triste pour lui si son état en empirer, je veux vraiment l'aider à aller mieux. Après avoir mangé,Caël m'aide à tout jeter et il fonce dans mon lit, je monte avant de le rejoindre «  tu veux pas te déshabiller un peu ? Dormir en jeance n'est pas cool » dis-je en riant. Je le regarde en souriant, puis je me retourne « ferme les yeux » dis-je j'enlève mon pull et mon soutien-gorge, et mets un tee-shirt. Je monte sur le lit et me couche près de Caël. Je ne tarde pas à m'endormir aussitôt.

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caël K. Gallagher
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 59
∞ Avatar : Grant Gustin
∞ Ici depuis le : 12/08/2015
∞ Côté coeur, je suis : Officiellement célibataire, officieusement très amoureux
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Mer 19 Aoû - 19:56


true love never dies

Tu sais, quand je suis pas là, je me demande souvent où tu es, si tu vas bien, si tu n'as pas de problème, si tu as toujours un croquis de sourire accroché aux lèvres, si tu es en sécurité, si tu ne joues pas avec le feu. C'est un truc bizarre, un sentiment bien plus horrible, quelque chose d'inexplicable qui va sûrement finir par me détruire un jour ...


Devant mon assiette vide, je ne peux que rire face à la réflexion de la jeune femme sur son orgasme gustatif procuré par son Hamburger. J'essuie alors ma bouche et bois un peu d'eau fraiche pour m'hydrater et rincer ma bouche.  « J'espère que ce n'est pas le meilleur orgasme que tu ais eu dans la vie, sinon je me sentirais un peu mal ... » Répondis-je en riant avant de débarrasser les assiettes pour les ranger dans la cuisine et les laver rapidement, afin de ne pas délaisser la vaisselle sale. « La photographie alors. Je suis sur que tu dois être une excellente photographe. Si j'ai besoin un jour je sais à qui m'adresser. » Répondis-je en souriant. Je la rejoins finalement et caresse doucement son dos en montant les escaliers de l'immense manoir. « T'inquiète pas. Je ne le prends pas mal venant de toi. J'ai réussi à me mettre en forme à l'époque. Il faut juste que je me soigne et que je vois avec le cardiologue s'il me propose encore la chirurgie ou non.  Peut-être que tu vas me guérir. » Ajoutais-je en riant avant de glisser derrière elle pour la prendre dans mes bras. Une fois allongé, je fronce les sourcils en observant mes vêtements. Effectivement je suis encore habillé. Je défais alors ma ceinture sans pudeur avant de le déposer sur le fauteuil, rapidement rejoint par mon pull, dévoilant mon torse et mes abdominaux légèrement dessinés. Je me recouche alors en la regardant non sans sourire avant de froncer les sourcils. « Moi qui espérais pouvoir me rincer l'oeil...  » Je riais doucement et m'exécutais en me tournant pour ne pas la mettre mal à l'aise. Une fois rejoins par la jeune femme, je lui souris et dépose un léger baiser sur ses lèvres avant de la laisser s'endormir.

Trois heures du matin et toujours rien. Le marchant de sable m'a définitivement oublié, ou peut-être me boude t'il ? J'ai tellement envie de dormir, mais je n'arrive à rien et cela m'énerve réellement. Je sens mon sang frapper contre mes tempes. Je soupire et sort doucement du lit. J'enfile sans bruit mon jean et mon pull pour sortir prendre l'air. Je reste assis sur les marches extérieure devant l'immense piscine. J'immerge mes pieds et joue doucement avec l'eau sur ma peau. Cette histoire de bébé me taraude encore. Je l'ai peut-être pardonné, mais mon moi intérieur est en émoi. J'aurais aimé être père je pense. J'aurais aimé pouvoir protéger et vivre pour quelqu'un d'autre que moi même. Arriverais-je seulement à avoir un enfant un jour ? Avec mes problèmes cardiaques, mes chances de devenir papa sont infimes, mais j'ai bon espoir. Si Hailie et moi reprenons notre relation, un jour peut-être je ferai le nécessaire pour fonder une famille avec elle. Je souris doucement en imaginant la jolie Hailie avec un ventre rond. Elle serait si belle. Elle est déjà si belle au naturel, mais portant le fruit d'un amour sincère c'est encore mieux. Je sursaute doucement en entendant la porte s'ouvrir pour découvrir Hailie tremblante de froid derrière moi. Je me redresse et sors mes pieds de l'eau. « Oh.. Désolée de t'avoir réveillée... Ne reste pas là, tu vas attraper froid» Murmurais-je en embrassant son front et la prenant dans mes bras pour la réchauffer. « Je n'ai pas filé en douce, promis. J'avais besoin d'air. j'arrive pas à m'endormir. » Dis-je en caressant doucement ses cheveux. « Allez, retour au lit » Lâchais-je en la soulevant comme une mariée pour l'emmener dans la chambre et la poser doucement dans le lit, restant une minute par dessus son corps en lui souriant.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hailie Oberlin
c'est moi, tu me connais déjà ?
∞ Mes messages : 480
∞ Avatar : Shelley Hennig
∞ Ici depuis le : 09/08/2015
∞ Dans la vie mon occupation est : Photographe
∞ Côté coeur, je suis : c'est complicado
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael Mer 19 Aoû - 21:53






 
I think my heart is  

still broken

Caël & Hailie


Je mange mon burger, je goût est certainement l'un des plus merveilleux de tout l'univers entier, je fis remarquer à Caël que c'était presque le même effet qu'un orgasme, il me sourit puis répondit qu'il espérait qu'e ne soit pas le meilleur orgasme que j'aieu dans ma vie sinon il se sentirait mal «non quand même dit-je en riant. Caël, m'aide à ranger et à faire la vaisselle, puis il me dit que je dois être une très bonne photographe « Je me débrouille, si tu veux faire un shooting photo je suis là » dis-je en riant tout en imaginer Caël taper la pose. Je fis ensuite une petite remarque àCaël sans le faire exprès, il me dit que ce n'est pas grave, il m'explique ensuite les diverses possibilités sur sa santé « Je vais sûrement te guerrier même» dis-je en riant. Je décide alors de me changer tout en disant à Caël de ne pas me regarder, il me dit qu'il espérait pouvoir se rincer l’œil « pas tout de suite » dis-je en lâchant un peu rire, je m'installe ensuite dans le lit et m'endors rapidement. 
Je me réveille doucement, mais où est Caël ? Il est parti, putain non il m'a pas laissé. Je cherche partout dans le manoir pour savoir où il est, je sors dehors. Il fait tellement froid je suis gelée, je vois Caël tout seul en train de faire les cent pas dans mon jardin, il s’excusa de m'avoir réveillée « pas grave » lui-dit. Il meprit alors dans ses bras et m'expliqua qu'il n'avait pas filé en douce « fallait me réveiller si tu n'arrivais pas à dormir » dis-je en me blottissant dans ses bras. Il me porta et m'emmena ensuite dans le lit en se penchant vers moi. Je me mords doucement la lèvre et dis« tu me donne envies » en souriant


SCENE CLOSE

Code by Joy

_________________
But love doesn’t make sense.
Take me down into your paradise don't be scared 'cause I'm your body type just something that we wanna try 'Cause you and I we're cool for the summer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
c'est moi, tu me connais déjà ?
MessageSujet: Re: I think my heart is still broken // Cael

Revenir en haut Aller en bas

I think my heart is still broken // Cael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Royal Paladin] Broken Heart
» [SOLVED] microphone broken? solid red lights
» [Mélée] Bran the Broken - 2ème CE Stahleck 2011
» 2011 - Heart burn (tenue uniquement)
» [Fan-Fiction] BIONICLE: Dive to the Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mybedoflies :: I want to meet him :: Southampton :: Cinéma-